Monde

Égypte : les fiançailles de deux enfants soulèvent la colère de la population

Les fiançailles d’un jeune garçon de 11 ans et de sa cousine de 12 ans ont soulevé la colère des Égyptiens, alors que le père du fiancé ne voit pas en quoi cela est inapproprié.

Selon le Washington Post, les fiançailles annoncées d’un garçon de 11 ans, Omar, avec une fillette de 12 ans, Gharam, ont suscité l’indignation des organisations féministes et celle des internautes, en Égypte.

C’est à l’occasion du mariage du frère d’Omar que l’union de ces deux petits Égyptiens a été annoncée par le père du futur marié. Pourtant, les lois égyptiennes interdisent l’union de deux personnes de moins de 18 ans.

Malheureusement, la pratique perdure et le Washington post rapporte que 17 % des petites Égyptiennes sont mariées avant leur majorité, selon l’Unicef.

La photo du jeune couple a été reprise de nombreuses fois par des médias internationaux et sur les réseaux sociaux. Sur les images, la fillette apparaît grimée, avec diadème et robe bustier, et le petit garçon, en costume cravate.

Reda Eldanbouki, à la tête du Centre des femmes basé à Mansoura, s’est insurgée contre une telle union et a décidé de porter l’affaire à la connaissance du procureur général et du Centre national pour l’enfance et la maternité.

Le père du petit garçon s’est défendu dans une interview accordée au journal El Watan, estimant que la situation n’était en rien dérangeante et arguant que les deux enfants s’appréciaient mutuellement. Tous deux sont cousins et se connaissent depuis leur naissance.

Je ne vois pas en quoi cela est inapproprié. Omar a toujours aimé Gharam. Il avait l’habitude de dire qu’il voulait se marier avec elle quand ils seraient grands, et ce, avant qu’un autre homme ne puisse lui demander sa main. Ce sont seulement des fiançailles, ils se marieront quand ils auront l’âge légal.

Publié le jeudi 3 novembre 2016 à 15:01, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !