Monde

La doyenne de l’humanité est décédée à 116 ans

L’américaine Susannah Mushatt Jones, qui était la doyenne de l’humanité, est décédée jeudi 12 mai à New-York à l’âge de 116 ans et 10 mois.

Née en 1899 près de Montgomery dans l’Alabama au sein d’une fratrie de 11 enfants, Susannah Mushatt Jones était fille d’ouvriers agricoles et petite-fille d’esclaves. Sans enfant, la doyenne de l’humanité a été assistante maternelle à Brooklyn durant la plus grande partie de sa vie. Elle a créé le Calhoun Club qui offre des bourses d’enseignement supérieur aux jeunes afro-américains.

Elle est décédée jeudi 12 mai dans la nuit à New-York à l’âge de 116 ans selon une information du Gerontology Research Group. Elle aurait eu 117 ans le 6 juillet prochain.

Elle transmet son titre à Emma Moreno-Martinuzzi, une italienne âgée elle aussi de 116 ans, de quatre mois sa cadette.

Née le 29 novembre 1899, Emma Moreno-Martinuzzi, qui vit dans le nord de l’Italie, devient la dernière personne au monde à être officiellement née avant 1900. Cette ancienne ouvrière d’une fabrique de toile de jute justifie sa longévité par son extraordinaire optimisme, en plus des trois œufs qu’elle dit manger chaque jour.

Si elle n’est quasiment jamais sortie de sa région de naissance et n’est jamais allée à Rome, elle a été faite chevalier de l’ordre du Mérite de la République italienne en 2011.

Le record mondial de longévité est toujours détenu par la française Jeanne Calment, décédée en 1997, à l’âge de 122 ans et 164 jours.

Publié le vendredi 13 mai 2016 à 15:29, modifications vendredi 13 mai 2016 à 14:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !