Monde

Donald Trump veut que les enseignants soient armés dans les écoles

Pour le président, la solution serait d’équiper les enseignants avec des armes dissimulées. Ils seraient aussi formés à les utiliser.

Toujours plus d’armes. Alors que les Etats-Unis sont encore sous le choc du massacre de Parkland, le président Donald Trump propose d’armer les enseignants pour protéger les élèves en cas d’attaque. Une proposition qui fait polémique.

20% des effectifs seraient armés

Les survivants de Parkland se font entendre. Particulièrement mobilisés, les jeunes n’hésitent pas à monter au front pour faire changer la législation sur les armes à feu aux Etats-Unis. Sous pression, Donald Trump a déjà annoncé il y a quelques jours  un début de changement sur la législation actuelle. Mais, les vieilles habitudes ont la vie dure. Et le président semble décidé à appliquer de nouveau l’axiome en vigueur : seules des armes peuvent faire face à d’autres armes.

Mercredi soir, alors qu’il recevait des survivants de Parkland (équipé d’une antisèche), il a donc proposé lancé l’idée d’équiper une partie du corps enseignant avec des armes à feu pour défendre les élèves. Les enseignants recevraient une formation spéciale et les armes seraient dissimulées. Son projet concernerait environ 20% des professeurs américains. “Ils pourraient stopper très rapidement une attaque qui dure en moyenne trois minutes alors qu’il faut entre 5 et 8 minutes” pour que les secours arrivent sur place a expliqué le président.

Une idée déjà très critiquée

Même aux USA, l’annonce a fait polémique très rapidement comme le notent nos confrères du Monde. Ce fut notamment le cas lors d’un débat organisé à Miami par CNN. Ashley Kurth, enseignante au lycée de Parkland interroge :

Vais-je devoir être formée comme une policière en plus d’éduquer ces enfants ? Vais-je devoir porter un gilet en kevlar ?

Un shérif qui est intervenu directement sur place  lui a expliqué qu’il ne s’agissait pas du rôle des enseignants “Ils doivent enseigner, pas être armés”.

De son côté, la très puissante NRA insiste sur la santé mentale de Cruz. “Je ne crois pas que ce monstre dément aurait jamais dû se procurer une arme à feu” explique Dana Loesch, la porte-parole. Donald Trump envisage aussi de réformer la législation sur l’âge.

Dans de nombreux Etats, il faut avoir 21 ans pour acheter un pistolet mais seulement 18 ans pour un fusil. Une législation aujourd’hui dépassée. En effet la puissance de feu a été découplée à cause des armes semi-automatiques.

Publié le jeudi 22 février 2018 à 16:11, modifications jeudi 22 février 2018 à 16:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !