Monde

Donald Trump salue l’aide de la Chine dans le dossier nord-coréen

Il y a quelques jours, Donald Trump envoyait un porte-avions en direction de la Corée du Nord afin d’empêcher le régime de Pyongyang de procéder à de nouveaux essais nucléaires. Un coup de force notamment appuyé par la Chine, qui se voit aujourd’hui publiquement remerciée par le 45ème président des États-Unis…

STORY - Episode 3/30

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Souvenez-vous, c’était il y a quelques mois. Donald Trump, alors en pleine campagne présidentielle, affirmait l’éventualité d’une guerre commerciale sans précédent avec la Chine si celui-ci était élu président. Aujourd’hui installé à la Maison Blanche, le 45ème président des États-Unis a semble-t-il mis de l’eau dans son vin…

En effet, il y a quelques jours, le milliardaire se voyait notamment soutenu par les autorités chinoises après l’envoi d’un porte-avions en direction de la péninsule nord-coréenne. Le but de cet affrètement d’urgence ? Dissuader Pyongyang de procéder à de nouveaux essais nucléaires. Dans un entretien accordé à FOX News, lundi, Donald Trump s’est donc félicité de la collaboration entre la Chine et les USA sur cet épineux dossier. L’occasion d’un petit revirement dans sa politique extérieure ? Jugez plutôt :

Qu’est-ce que je suis donc censé faire ? Lancer une guerre commerciale contre la Chine pendant qu’il est en train de travailler sur un problème franchement plus gros, avec la Corée du Nord ? Je traite donc la Chine avec respect, j’ai un grand respect pour lui. Et on verra à présent ce qu’il peut faire.

Mais alors, qu’a-t-il bien pu provoquer un tel revirement dans la politique de Donald Trump ? Sa rencontre avec Xi Jinping, les 6 et 7 avril derniers, sans doute !

UNE RENCONTRE DÉTERMINANTE

Et pour cause, depuis ce rendez-vous officiel, le successeur de Barack Obama l’affirme haut et fort :

J’ai développé une très bonne relation avec lui.

Et quand on lui demande s’il compte toujours taxer la Chine à l’avenir, qu’il accusait il y a quelque temps encore d’alimenter une « concurrence déloyale », Donald Trump déclare :

Je n’ai pas changé ma position. La Chine tente de nous aider. Je ne sais pas s’ils vont en être capables ou pas, mais est-ce que je veux lancer des déclarations fortes sur le commerce ou la manipulation de sa monnaie contre quelqu’un qui est en train d’essayer d’arrêter ce qui pourrait être une très mauvaise situation ? Vous pouvez comprendre ça.

Depuis le début de son mandat, Donald Trump est notamment accusé d’avoir fait table-rase d’une bonne partie de son programme de campagne. Certains y verront donc dans ces propos un énième revirement…

Publié le mercredi 19 avril 2017 à 14:05, modifications lundi 4 septembre 2017 à 14:54

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vidéos relatives

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top