Monde

Donald Trump reconnaît Jérusalem comme la capitale d’Israël

Après avoir reporté son choix pendant une longue période, le président américain Donald Trump vient d’annoncer cette décision historique envers Israël et Jérusalem, en ce mercredi 06 décembre. Selon les Palestiniens, cette résolution pourrait avoir des « conséquences dangereuses ».

Le président américain Donald Trump vient donc de reconnaître officiellement Jérusalem comme la capitale d’Israël. Donald Trump a fait cette déclaration depuis la Maison Blanche à Washington.

Le moment est venu de reconnaître officiellement Jérusalem comme la capitale d’Israël. Aujourd’hui, enfin, nous reconnaissons l’évidence, à savoir que Jérusalem est la capitale d’Israël.

L’Autorité palestinienne avait estimé, à la veille de cette officialisation, que cette décision aurait des « conséquences dangereuses ».

Donald Trump a également annoncé avoir engagé une réflexion pour le déménagement de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem. Ce choix fort faisait partie des promesses de campagne du président américain selon des informations de BFM TV.

L’engagement de Donald Trump envers Israël et Jérusalem

Donald Trump prend donc une décision historique et clivante en faveur d’Israël avec cette officialisation du mercredi 06 décembre. Le président des Etats-Unis a promis également de tout mettre en œuvre pour obtenir un accord de paix israélo-palestinien.

Cette décision intervient donc après les vives réactions de la communauté internationale. Cette initiative rompt avec la ligne observée depuis des décennies par les présidents américains. La communauté internationale ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur la totalité de la ville. Jérusalem abrite des lieux saints de la religion juive, chrétienne et musulmane.

La volonté de trouver une solution au conflit israélo-palestinien

Le président américain revendique donc clairement « une nouvelle approche » sur le conflit israélo-palestinien. Donald Trump souhaitait ainsi tenir une promesse que ses prédécesseurs ont « échoué » à respecter. Il avait été lui-même contraint de reporter cette décision. Selon Donald Trump, une décision sur le sujet de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem aurait dû être prise « depuis longtemps ».

Nous avons une annonce importante à faire […] et je pense qu’elle aurait dû être faite depuis longtemps. Beaucoup de présidents ont dit qu’ils feraient quelque chose et ils n’ont rien fait.

Donald Trump a informé par téléphone le président palestinien, Mahmoud Abbas, « de son intention de transférer l’ambassade des Etats-Unis » en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem.

Lors de cette conversation téléphonique, rapporté par la présidence palestinienne, Abbas a mis en garde Trump contre les « conséquences dangereuses d’une telle décision sur le processus de paix, la sécurité et la stabilité dans la région et dans le monde ».

La France et Emmanuel Macron fermement opposés à ces choix controversés

Emmanuel Macron a exprimé à Donald Trump sa « préoccupation » devant la possibilité de déménager l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv vers Jérusalem lors d’un entretien téléphonique relaté par l’Elysée dans un communiqué.

Le président français a exprimé sa préoccupation sur la possibilité que les Etats-Unis reconnaissent unilatéralement Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël. Emmanuel Macron a rappelé que la question du statut de Jérusalem devra être réglée dans le cadre des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens, visant en particulier l’établissement de deux Etats vivant côte à côte en paix et en sécurité avec Jérusalem pour capitale.

Emmanuel Macron a jugé « regrettable » la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. « La France [ne l’]approuve pas », a déclaré le président français lors d’une conférence de presse en Algérie, ce mercredi 6 décembre, selon des informations de FranceInfo.

Publié le mercredi 6 décembre 2017 à 21:12, modifications jeudi 7 décembre 2017 à 15:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire