Monde

Donald Trump attaque de nouveau, sur Twitter, le Maire de Londres, Sadiq Khan après l’attentat de Londres

Donald Trump furieux contre le Maire de Londres

Donald Trump n’aime pas être contredit. Ainsi, alors que le Maire de Londres indiquait dans un communiqué de presse qu’il avait mieux à faire que de répondre aux attaques de Donald Trump… Ce dernier a posté un nouveau tweet au vitriol contre Sadiq Khan après l’attentat de Londres.

Donald Trump à la rancune tenace. En effet, le président des Etats-Unis a, une nouvelle fois, en trois jours, attaqué le Maire de Londres ? Pourquoi ? Car il n’a pas aimé sa gestion de l’attentat de Londres.

En effet, quelques heures après l’attentat de Londres, le samedi 3 juin, Donald Trump s’est moqué d’une déclaration du Maire de Londres, Sadiq Khan.

Ce dernier, certainement paniqué, voulait rassurer ses concitoyens. Ainsi, au lendemain de l’attentat de Londres, il a indiqué à la BBC :

Vous allez voir une présence policière renforcée aujourd’hui, y compris des officiers armés et d’autres en uniforme. Il n’y a pas de raison d’être alarmés par cela.

Coup de gueule de Donald Trump sur Twitter

Evidemment, Donald Trump s’est empressé de répondre :

Au moins 7 morts et 48 blessés dans un attentat terroriste et le maire de Londres dit qu’il n’y a ‘pas de raison d’être alarmés!

Evidemment, ce tweet de Donald Trump a fait le tour du monde. Le Maire de Londres en a donc pris connaissance. Et il a publié un communiqué dans lequel il indiquait qu’il avait :

mieux à faire que de répondre à Donald Trump.

Donald Trump trouve Sadiq Khan pathétique après l’attentat de Londres

Mais cette réponse n’a pas du tout plu à Donald Trump qui a, une nouvelle fois, sévit sur Twitter.

Excuse pathétique du maire de Londres Sadiq Khan qui a dû trouver une explication rapide à sa déclaration ‘Pas de raison de s’alarmer!’. Les médias traditionnels travaillent dur pour vendre cette version”.

Donald Trump indécent ?

En cet instant de deuil pour la ville de Londres, Donald Trump a bien mal choisi son moment pour déclencher une polémique. Surtout que quelques minutes après l’attentat de Londres, il aposté un tweet très déplacé qui faisait la publicité de son décret migratoire.  Une petite phrase sur les réseaux sociaux dont il aurait pu s’abstenir.

En effet à l’heure de ce tweet, le monde effrayé découvrait que sept personnes étaient décédés dans cet attentat et que 48 autres étaient hospitalisées dans 21 dans un état grave. Aujourd’hui, deux Français sont portés disparus, un a perdu la vie et sept autres sont dans un état critique.

Publié le mardi 6 juin 2017 à 13:07, modifications mardi 6 juin 2017 à 12:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !