Monde

Disparition du sous-marin argentin : Le San Juan a implosé en quarante millisecondes

Le Bureau américain du renseignement naval vient de dévoiler de nouvelles informations liées au drame du sous-marin argentin San Juan. Les 44 marins à bord du submersible seraient morts instantanément après un incident à bord. Le San Juan a disparu des radars le 15 novembre 2017.

Des informations viennent d’être communiquées sur l’accident impliquant le sous-marin argentin ARA San Juan. Un rapport vient d’être dévoilé par le Bureau américain du renseignement naval (US Office of Naval Intelligence, ONI), selon des précisions du journal Le Monde. Cette étude est basée sur des informations recueillies par l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires. Le submersible se serait donc désagrégé en mer, le 15 novembre dernier. Cet incident a entraîné la mort « instantanée » des 44 membres d’équipage.

Une implosion à l’origine du drame ?

Le signal acoustique détecté le 15 novembre 2017 est bien lié à la disparition de l’embarcation en mer. L’ONI a malheureusement confirmé que le bruit enregistré résultait donc bien de l’implosion du San Juan. Le drame se serait déroulé à une profondeur d’environ 400 mètres. L’incident a libéré une énergie équivalente à celle produite par une explosion de près de six tonnes de TNT.

Le sous-marin San Juan emporté en 40 millisecondes

Selon le rapport du Bureau américain du renseignement naval, la coque du sous-marin a été entièrement pulvérisée en « 40 millisecondes » (0,04 seconde) à cause de la pression à cette profondeur. Le San Juan a sombré « verticalement » à une vitesse de 10 à 13 nœuds. D’après le rapport, les 44 marins à bord n’ont pas pu se rendre compte de l’implosion.

L’équipage savait peut-être que c’était imminent, mais il n’a jamais su que c’était en train de se produire. Ils n’ont pas souffert, ils ne sont pas morts noyés. Leur mort a été instantanée.

L’incompréhension et le désarroi des proches des membres de l’équipage

Les familles des marins portés disparus ont fait part de leur colère face à l’attitude des autorités dans le cadre de cette catastrophe. Selon des informations du Monde, une polémique a éclaté en Argentine sur l’état des navires de la marine. La diminution du budget militaire et la corruption ont été notamment pointés du doigt. La cause exacte de l’implosion soudaine n’a toujours pas été formellement établie.

Publié le vendredi 12 janvier 2018 à 8:37, modifications vendredi 12 janvier 2018 à 8:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !