Monde

Disparition du sous-marin argentin : un nouvel espoir pour retrouver l’épave du San Juan

Un navire américain a récemment détecté la présence d’un objet, qui pourrait correspondre au sous-marin San Juan. Le submersible a disparu depuis le 15 novembre. Près de 40 marins étaient présents à bord de l’embarcation.

Les investigations sur l’étrange disparition du San Juan viennent de connaître un nouveau rebondissement cette semaine. L’espoir renaît dans le cadre des recherches pour retrouver le sous-marin argentin porté disparu. Un nouvel objet situé à 1 000 mètres de profondeur a été détecté par des sonars selon des informations du Parisien. Cette découverte est intervenue dans le cadre des recherches du sous-marin argentin San Juan. Le submersible a disparu le 15 novembre dernier. Les familles des 44 membres d’équipage sont toujours sans nouvelle de leurs proches. Les chances de survie sont malheureusement très faibles.

Une nouvelle piste explorée pour retrouver l’épave du San Juan

Le porte-parole de la marine argentine, Enrique Balbi, a dévoilé de nouveaux éléments liés à cette découverte exceptionnelle.

Nous analysons un nouveau point [de contact] situé à 1.000 mètres. Les conditions ne sont pas optimales mais nous continuons à chercher.

Selon la marine, c’est le navire américain Atlantis, doté d’équipements de pointe, qui serait à l’origine de ce rebondissement dans le cadre des recherches.

Sur les traces du sous-marin San Juan

Un important dispositif de recherches a été déployé par la communauté internationale afin de localiser le San Juan. La semaine dernière un sous-marin russe capable de fouiller à 6 000 mètres de profondeur avait été déployé dans la zone « en opération de localisation », selon Enrique Balbi. La marine a malheureusement abandonné tout espoir de retrouver des survivants. Les autorités poursuivent malgré tout les recherches afin de localiser l’épave du San Juan.

Le sous-marin San Juan se dirigeait vers Mar del Plata, son port d’attache. Lors de son dernier contact, une panne de batteries avait été signalée. Un incendie à bord ou une explosion ont été évoqués dans le cadre des investigations menées. Un organisme international a en effet signalé une explosion sous-marine sur le trajet du San Juan, quelques heures après son dernier contact.

Deux entreprises allemandes soupçonnées de corruption ?

Selon un reportage de la radio Bayerischer Rundfunk, la justice argentine est actuellement en train d’enquêter sur deux entreprises allemandes responsables de l’entretien des batteries du sous-marin. Les batteries n’auraient malheureusement été remplacées que de manière partielle. Cette opération aurait été effectuée avec du matériel en mauvais état selon des informations
d’Actunautique.com. Les deux entreprises mises en cause seraient Ferrostaal, spécialisée dans les services liés à l’industrie et la fourniture de machines, et EnerSys-Hawker, le fournisseur des batteries.

Les investigations et les recherches menées par les autorités pourraient permettre dans les jours et dans les semaines qui viennent de retrouver enfin l’épave du sous-marin San Juan. Toute la lumière devra être faite sur les raisons de cet accident dramatique survenu en mer afin de tempérer la colère des familles de l’équipage du submersible.

Publié le jeudi 14 décembre 2017 à 9:43, modifications jeudi 14 décembre 2017 à 9:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !