Monde

Un discours qui donne encore envie de croire en l’Union Européenne

Le député européen espagnol Esteban Gonzalez Pons parle de l'Europe avec passion

L’Union Européenne est en pleine crise identitaire. Mais certains, comme ce député européen espagnol, croit encore en ce beau projet…

STORY - Episode 6/58

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Brexit

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

L’Union Européenne est en crise… Nombreux sont d’ailleurs les candidats à la Présidentielles françaises à prôner une sortie rapide de l’Europe. On ne cesse d’entendre des discours eurosceptiques et europhobes un peu partout… Bref, tout va mal ! L’Europe ne semble plus fonctionner, et il semble temps de prendre des décisions rapides.

Cependant, certains croient encore au projet européen, à l’instar du député européen espagnol Esteban Gonzalez Pons. Ce dernier a tenu à rappeler ce qu’est l’Union Européenne. Car il n’a pas tort, on a tendance à oublier ce qui a fait l’Europe, et ce qu’elle représente. Lors d’un incroyable discours devant le Parlement Européen, l’homme politique a ainsi déclaré :

L’Europe n’est pas un marché, c’est la volonté de vivre ensemble.

Une crise grave

Car oui, l’Union Européenne traverse une grave crise identitaire. Et certains pays ne croient plus en elle, la preuve avec la décision prise par l’Angleterre. Pourtant, quand on entend le discours prononcé par le député PPE espagnol, on se dit que tout n’est pas perdu… Ce speech dure un peu plus d’une minute, et a été vu plus de 4 millions de fois en seulement quelques jours…

Parmi les phrases chocs qui ont été prononcé par le député européen, on peut citer par exemple :

L’Europe est aujourd’hui cernée au Nord par le populisme, au Sud par les réfugiés qui se noient dans la mer, à l’Est, par les tanks de Poutine, à l’Ouest, par le mur de Trump. L’Europe est plus seule que jamais, mais ses citoyens ne le savent pas. L’Europe reste cependant la meilleure des solutions, et nous ne savons pas comment le leur expliquer.

Des valeurs fortes

Il revient également sur l’essence même de l’Union Européenne, rappelant les valeurs fondatrices de l’Europe, après la seconde guerre mondiale :

L’Europe n’est pas un marché, c’est la volonté de vivre ensemble. Quitter l’Europe n’est pas quitter un marché, mais un rêve partagé. Nous pouvons avoir un marché commun, mais si nous n’avons pas de rêves en commun, nous n’avons rien. L’Europe est la paix qui est venue après le désastre de la guerre. L’Europe est le pardon entre Français et Allemands. L’Europe est le retour à la liberté pour la Grèce, l’Espagne et le Portugal. L’Europe est la chute du mur de Berlin. L’Europe est la fin du communisme. L’Europe est l’État-providence, c’est la démocratie. Ce sont les droits fondamentaux.

Des mots forts et émouvants, qui donnent encore envie de croire en ce beau projet qu’est l’Union Européenne.

Publié le mercredi 29 mars 2017 à 13:09, modifications lundi 19 mars 2018 à 15:36

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct