Monde

Après avoir combattu Daesh, Joanna Palani risque la prison ou la mort

Joanna Palani Danemark

Après avoir quitté le Danemark pour combattre Daesh, Joanna Palani risque désormais la prison dans son pays et est régulièrement menacée de mort par l’EI.

Elle quitte ses études

En novembre 2014, Joanna Palani a laissé tomber ses études en sciences politiques et en philosophie à l’Université de Copenhague, au Danemark, pour combattre Daesh en Syrie aux côtés des troupes Kurdes.

Délivrer les femmes servant d’esclaves

La jeune femme, alors âgée de 23 ans, s’était engagée auprès de l’unité de protection du peuple kurde (YPG). Elle désirait libérer les femmes servant d’esclaves et d’otages sexuels aux prises de l’EI. Mais plus que tout, elle souhaitait protéger l’Europe simplement armée de son sniper.

Interdiction de quitter le Danemark

En 2015, profitant d’une permission, la jeune femme, née de parents kurdes iraniens qui ont fui la Guerre du Golfe, est rentrée au Danemark pour visiter sa famille. Cependant, en revenant dans son pays, Joanna a écopé d’une interdiction de quitter le territoire.

En effet, le Danemark interdit à ses citoyens d’aller combattre en Syrie. Une décision qu’elle n’a pas respectée, puisqu’en juin 2016 la jeune femme est repartie. Elle risque désormais une condamnation, après avoir admis s’être rendue à Doha, au Qatar.

Prison et menaces de mort

Ainsi, en décembre dernier, la justice lui a retiré son passeport. Placée en prison préventive, et relâchée fin décembre, la jeune femme y a appris que Daesh réclamait sa tête. En effet, en plus d’être poursuivie par le gouvernement danois, Daesh chercherait à capturer la jeune femme, et la menace fréquemment de mort.

Aujourd’hui, Joana Palani vit constamment dans l’angoisse. Elle craint des représailles de la part de l’État Islamique. Elle a par ailleurs déclaré au Daily Mail :

Daesh veut me capturer pour me transformer en esclave sexuelle.

En attendant le procès de la jeune femme, son histoire controversée attire beaucoup l’attention.

Publié le jeudi 9 février 2017 à 9:55, modifications jeudi 9 février 2017 à 9:55

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !