Monde

Cuba : Deux jours de deuil national décrétés après le crash à La Havane

Cuba, en deuil, a débuté samedi 19 mai le douloureux travail d’identification des 110 personnes tuées dans le crash d’un avion au décollage de l’aéroport de La Havane.

Cuba a commencé à observer samedi 19 mai un deuil national de deux jours, au lendemain du crash d’un Boeing 737 qui a fait 110 morts dans des circonstances qui restent à élucider.

Une des boîtes noires retrouvée

Dès lors est venu le temps des questions. En effet, pourquoi le Boeing 737 s’est-il écrasé sur une zone non habitée à la mi-journée, alors qu’il venait de décoller de La Havane avec 110 personnes à bord, majoritairement cubains selon les médias d’Etat, et six membres d’équipage mexicains ?

Quant au bilan, parmi les 110 morts figurent 99 Cubains. Six membres d’équipage mexicains et trois touristes étrangers, un Mexicain et un couple argentin. Ainsi que deux résidents sahraouis. Enfin, l’accident n’a laissé que trois survivants « dans un état critique », selon les autorités. Ceux-ci ont été pris en charge à l’hôpital havanais de Calixto Garcia.

Pour le moment le pronostic est suspendu et leur état demeure grave. Avec un danger vital.

A déclaré vendredi 18 mai à la télévision d’Etat le docteur Carlos Martinez, le directeur de l’établissement. Une autre source médicale a indiqué à l’AFP que chacune d’elles avait subi au moins huit interventions chirurgicales.

Ainsi, les circonstances restent pour l’heure mystérieuses. Notamment parce que les informations ont été divulguées au compte-gouttes au fil de la journée de vendredi. De fait, rien n’avait filtré sur ce qui a pu provoquer la chute de l’avion, survenue peu après son décollage au moment où il engageait un virage. Or, ce samedi 19 mai, le ministre cubain des Transports, Adel Yzquierdo, a annoncé qu’une des boîtes noires du Boeing 737 a été retrouvée.

La direction générale de l’aéronautique civile mexicaine a dépêché une équipe de spécialistes pour assister les autorités cubaines. En outre, l’avionneur américain Boeing a dépêché une équipe technique pour répondre aux éventuels besoins de La Havane.

Dernière révision en novembre 2017

Nous avons accepté qu’ils viennent et que viennent les experts internationaux et les assureurs.

A indiqué le ministre, qui a précisé que l’appareil était loué depuis moins d’un mois par Cubana de aviacion et que la compagnie mexicaine « s’occupe de l’entretien des avions, qu’elle loue ».

En effet, le Boeing 737 est loué par la compagnie publique cubaine Cubana d’aviation au Mexicain Global Air. Egalement connu sous le nom de Aerolineas Damojh. Cette « wet lease » est une formule qui prévoit une location avec équipage complet. Dans ce cas, deux pilotes, trois hôtesses et un technicien. Fabriqué en 1979 selon le gouvernement mexicain, l’appareil avait passé sa dernière révision en novembre 2017.

Publié le dimanche 20 mai 2018 à 9:55, modifications dimanche 20 mai 2018 à 9:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !