Monde

Le couple Clinton présent à l’investiture de Donald Trump

Sans rancune ?

Grande absente de la scène médiatique depuis deux mois, Hillary Clinton fera son retour pour assister à la cérémonie d’investiture de Donald Trump. Celle-ci se déroulera le 20 janvier prochain à Washington.

L’AFP a annoncé que, selon les représentants d’Hillary Clinton et de son époux, le couple serait présent à l’investiture de Donald Trump qui aura lieu le 20 janvier prochain.

Cette annonce est survenue quelques jours après que l’ex-président George W. Bush ait confirmé que sa femme Laura et lui assisteraient à la cérémonie de l’Inauguration Day.

Ils sont heureux de pouvoir être les témoins de la passation de pouvoir pacifique, une marque de fabrique de la démocratie américaine, et de l’investiture du président Trump et du vice-président (Mike) Pence

A indiqué dans un communiqué un porte-parole de George W. Bush, qui présida les États-Unis de 2001 à 2009.

En tant qu’épouse d’un ancien président

Après deux mois de silence médiatique, Hillary Clinton va devoir faire son retour pour célébrer la victoire de son adversaire.

Cependant, elle ne s’y rendra pas en tant que femme politique. En fait, elle y assistera sous la casquette de l’épouse de Bill Clinton, l’ancien président démocrate de 1993 à 2001.

Au total, trois des quatre anciens présidents encore en vie seront au Capitole pour voir Donald Trump prêter serment.

Ainsi, on pourra également voir Jimmy Carter, âgé de 92 ans, dont le mandat s’est tenu de 1977 à 1981. En décembre dernier, l’ancien président démocrate avait été le premier à confirmer sa participation à la cérémonie.

A l’inverse, de l’ancien président George H.W. Bush (père), qui a présidé les Etats-Unis de 1989 à 1993. En effet, en raison de sa santé fragile, il ne pourra être présent à cette cérémonie d’investiture.

Si Donald Trump n’est pas parvenu à convaincre une star pour chanter durant la cérémonie, de nombreuses personnalités sont néanmoins attendues.

En outre, la cérémonie devrait attirer de nombreux manifestants anti-Trump. Depuis novembre, les opposants de Donald Trump s’organisent pour frapper fort ce 20 janvier. Le service des parcs nationaux, qui régule la majorité des espaces publics à Washington, a reçu en tout 23 demandes de permis pour des manifestations pro et anti-Trump le 20 janvier, selon un article du New-York Times.

Publié le jeudi 5 janvier 2017 à 12:00, modifications jeudi 5 janvier 2017 à 11:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !