Corée du Sud : Un tuteur promettait des prostituées à ses étudiants pour les motiver

C'est une méthode d'enseignement très particulière qui était utilisée en Corée du Sud...

Comment faire pour motiver les élèves ? En Corée du Sud, un professeur à domicile avait choisi une bien étrange méthode pour motiver ses élèves. S’ils amélioraient leurs notes, il les emmenait voir des prostituées.

Paris et prostituées

Une journée dans un parc d’attractions, le droit de sortir avec des amis ou encore de l’argent de poche. Quand vous motivez vos enfants pour qu’ils aient de meilleures notes à l’école, cela fait partie des options possibles en général. En Corée du Sud, un tuteur a choisi une solution plus radicale. Ceux qui amélioraient leurs notes étaient ensuite emmenés dans une maison close et pouvaient passer du temps avec une prostituée.

L’ensemble était particulièrement bien organisé. Pour pouvoir participer, les étudiants devaient signer un contrat dans lequel ils promettaient ne jamais parler de ce qu’il se passait en classe. Celles-ci se déroulaient en isolation, porte et rideaux fermés, les étrangers interdits. Pourquoi un tel secret ? Parce qu’ils n’étudiaient même pas en classe. Les heures de cours étaient occupées à faire des parties de jeux de cartes coréens.

Invités à Balhae

Pourtant, les élèves amélioraient bien leurs notes. De quoi soulager leurs parent et éviter qu’ils ne s’inquiètent ou ne viennent fouiner dans la salle de classe. L’enseignant avait poussé la logique de la motivation à l’extrême. Tout ceux qui amélioraient leurs notes avaient le droit de venir à “Balhae”, une maison close où le professeur leur offrait les services d’une prostituée. L’élève avec les meilleures notes pouvait choisir en premier. Les autres selon leur classement suivaient ensuite. Bien entendu, cette méthode d’enseignement n’a pas été du goût des autorités. Le tuteur a été condamné à 10 mois de prison.

C’est pourtant révélateur d’une certaine logique dans le pays asiatique. La pression familiale pour avoir de bons résultats scolaires est très importantes en Corée du Sud. Selon une étude de 2013, les adolescents passent 50 heures par semaine à étudier soit 16 de plus que la moyenne de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), qui regroupe 34 des démocraties et économies de marché les plus avancées de la planète. Certains parents dédient tout leurs temps et ressources pour que leurs enfants puissent étudier.

Modifié : 28 janvier 2018 16 h 32 min

Voir les commentaires (1)

  • Elles sont vraiment déconnectées de la réalité ces autorités-là ! Cela faisait du boulot et du fric pour tous !!

Ce site utilise des cookies.