Monde

Corée du Sud : le plus grand marché de viande de chien vient de fermer

A l’approche des Jeux Olympes d’hiver qui se tiendront en février 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud, les autorités ont obtenu la fermeture d’un des plus grands marchés de viande de chien, dont la consommation fait polémique. Explications …

La viande de chien est un met très prisé en Corée du Sud. Et nombreuses sont les vertus louées par les adeptes. En effet, les amateurs diront qu’elle augmente la virilité mais également qu’elle permet de combattre la fatigue et les maladies. On peut la trouver couramment sous forme de soupe, de ragoût ou bien dans des infusions.

Mais cette pratique est très controversée, notamment depuis la coupe du monde de football de 2002, organisée par le Japon et la Corée du Sud. C’est à cette occasion que la consommation de viande canine a attiré les regards de la communauté internationale. De nombreuses pétitions en ligne ont été lancées pour appeler au boycott des prochains Jeux Olympiques d’hiver si le pays n’interdit pas cette pratique.

Les autorités sanitaires coréennes semblent très soucieuses de ce problème ainsi que de leur image. Dans la ville de Seongnam, près de Séoul, elles ont réussi à obtenir la fermeture du plus grand marché de viande canine du pays. En effet, le marché de Moran fournissait, depuis les années 1960, un tiers de la viande de chien consommée dans le pays. Le marché vendait plus de 80 000 chiens par an.

Changer l’image de la Corée du Sud

Depuis quelques jours, les autorités locales ainsi que les vendeurs ont commencé à démonter les équipements. La décision de fermeture a été prise à l’issue de nombreuses campagnes de sensibilisation. Celles-ci dénonçaient les conditions dans lesquelles les chiens étaient gardés ainsi que les techniques d’abattage, dont l’électrocution et la pendaison font partie.

La fermeture du marché s’est cependant heurtée à des mécontentements de la part de certains vendeurs. Les autorités ont pourtant assuré que les vendeurs de viande canine seraient indemnisés. Ceux-ci devraient également être encouragés financièrement dans la rénovation de leurs structures et l’ouverture de nouveaux commerces.

La fermeture du marché de Moran se veut un symbole de la volonté de la Corée du Sud à changer. Lee Jae-Myung, le maire de la ville, avait expliqué que Seongnam prenait l’initiative de redorer le blason de la Corée du Sud. Il avait également cité Gandhi :

La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux.

Publié le jeudi 2 mars 2017 à 11:19, modifications jeudi 2 mars 2017 à 11:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !