Monde

Corée du Sud : l’ex présidente abandonne ses 9 chiens

Park Geun-Hye a provoqué l’indignation de ses concitoyens et des journaux après avoir abandonné ses 9 chiens.

Après sa destitution le 10 mars, Park Geun-Hye, présidente sud-coréenne, a non seulement du abandonner la Maison Bleue (demeure des chefs d’état du pays) avec son mobilier de luxe mais également ses 9 chiens.

L’ancienne cheffe d’état est accusée d’avoir été la complice de Choi Soon-Sil, une proche,  soupçonnée d’avoir contraint des directeurs d’entreprises telles que Samsung à verser de fortes sommes d’argent à des fondations douteuses, destinées à l’enrichir personnellement.

Arrivée en 2013 à la maison Bleue, on avait pu la voir accompagnée de deux chiots : Saerom et Heemang – “nouveauté” et “espoir” en coréen – qui lui avaient été offerts par ses anciens voisins.

Les coréens choqués par cet abandon

Le couple de chiens avait eu deux portées, une première de cinq chiots qui avaient été adoptés, et une seconde de sept.

Les neuf « premiers chiens » comme ils étaient appelés selon le Korea Times, étaient régulièrement exhibés par Park Geun-Hye, qu’elle appelait avec humour de

véritables tenants du pouvoir .

 

Les journaux et les internautes ont réagis

 Comment peut-on abandonner sa propre famille comme on jetterait une vieille paire de chaussures ?

peut-on lire sur Instagram.

Les jindos ne trahissent jamais leur maître mais c’est madame Park qui les a trahis,

déplore un utilisateur de Twitter…

 

Celle qui se disait « une amoureuse des animaux » a pourtant décidé de vivre sa nouvelle vie sans ses 9 chiens

Elle a pensé qu’ils ne sauraient s’habituer à une nouvelle maison.

Un porte-parole de la présidence a expliqué que le personnel prenait soin d’eux pour l’instant et qu’un nouveau foyer leur serait trouvé.

Nous avons l’intention de les donner à des gens qui prendront bien soin des chiens,

a-t-il déclaré à l’AFP.

Une association de défense des animaux a d’ores et déjà porté plainte contre la présidente.

Publié le jeudi 16 mars 2017 à 13:36, modifications jeudi 16 mars 2017 à 12:36

Participer

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vu sur le web

Vers le top