Monde

La Corée du Nord participera aux prochains Jeux olympiques de 2020 et 2022

Kim Jong-un a confirmé que la Corée du Nord participera aux Jeux olympiques 2020 et 2022.

A l’issue d’une rencontre entre Kim Jong-un et Thomas Bach, le président du Comité international olympique (CIO), le président nord-coréen s’est engagé à envoyer des délégations de Corée du Nord aux Jeux olympiques de 2020 et de 2022.

Kim Jong-un souhaite que la Corée du Nord participe aux JO d’été de 2020 à Tokyo. Et aux JO d’hiver 2022 à Pékin.

A ainsi déclaré Thomas Bach samedi 31 mars, lors d’une escale à Pékin. Il a ajouté avoir eu vendredi 30 mars une discussion « ouverte et fructueuse » à ce sujet avec le leader de la Corée du Nord.

Un rapprochement des deux Corées

Par ailleurs, selon l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, le président du CIO s’est rendu à Pyongyang. Sur place il a « exprimé ses remerciements les plus sincères » pour avoir contribué à faire des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang des jeux « symboles de la paix ». En effet, les deux Corée ont entamé une détente importante depuis ces Jeux olympiques d’hiver, où les délégations des deux pays avaient défilé sous un drapeau unifié lors de la cérémonie d’ouverture. De plus, la Corée du Nord et la Corée du Sud avaient constitué une équipe féminine commune. Celle-ci avait concouru aux épreuves de hockey sur glace.

En outre, Thomas Bach a indiqué que le CIO proposera un « potentiel défilé conjoint » des délégations des deux Corée. Très certainement lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux d’été de Tokyo 2020. Ainsi que d’autres activités communes. le président du CIO était arrivé jeudi matin en Corée du Nord. Il y a effectué une visite historique de trois jours qui s’est achevée samedi. Elle faisait suite à une invitation du Comité national olympique nord-coréen.

La Corée du Nord, un Etat isolé mais doté de l’arme nucléaire, accueille rarement des dignitaires étrangers. Toutefois, ces derniers mois, elle a déployé une intense activité diplomatique. En effet, Kim Jong-un a effectué son premier voyage à l’étranger en tant que dirigeant cette semaine en Chine.

Enfin, cette amélioration des relations s’est traduite par un certain nombre d’échanges avec son voisin. Elle a notamment permis de fixer une date pour un premier sommet entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Une première depuis plus de dix ans. Il devrait se tenir le 27 avril prochain. Ce sommet sera suivi par un face-à-face historique entre le dirigeant nord-coréen et le président américain Donald Trump en mai.

Publié le samedi 31 mars 2018 à 18:53, modifications samedi 31 mars 2018 à 12:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !