Monde

Corée du Nord : Un nouvel essai nucléaire effectué

Le régime de Kim Jong-Un provoque de nouveau, en effectuant un cinquième essai nucléaire, plus puissant.

STORY - Episode 9/35

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vendredi 8 septembre, la Corée du Nord a mené un cinquième essai nucléaire, confirmant ainsi les soupçons de la Corée du Sud. Un peu plus tôt, un test avait été repéré par Séoul et Washington en raison d’un séisme engendré par l’essai près du site de Pyongyang. USGS, un institut géologique américain, a indiqué que ce tremblement de terre était, en réalité, une “possible explosion” survenue en surface. Une agence météorologique japonaise a constaté que l’onde de la secousse était inhabituelle et “différente de celle produite par un tremblement de terre normal”.

Ce cinquième essai nucléaire est le “plus puissant”, selon le ministre de la Défense sud-coréen. Ainsi, Séoul considère que :

l’explosion a dégagé environ dix kilotonnes, la plus puissante menée par le Nord, pour l’instant.

Le régime dictatorial s’est félicité du succès de ce nouveau test. Par ailleurs, lundi 5 septembre, le régime de Kim Jong-Un avait lancé trois missiles balistiques vers sa côte orientale, au moment où la réunion du G20 avait lieu en Chine. Mais, selon la Corée du Sud, les missiles se sont perdus aux alentours de la mer Orientale.

Les puissances mondiales se sont exprimées face à cette nouvelle provocation. Le président américain, Barack Obama, a annoncé qu’il y aurait des “conséquences graves”. De son côté, l’Elysée a réagi à travers un communiqué.

La communauté internationale doit s’unir face à cette nouvelle provocation qui intervient après une condamnation unanime par le Conseil de sécurité des essais balistiques effectués par la Corée du Nord lundi.

Cette nouvelle attaque diminue, considérablement, la probabilité de revoir des pourparlers entre la Corée du Nord, du Sud, les Etats-Unis, la Russie, le Japon et la Chine, reprendre de sitôt, sur le programme nucléaire nord-coréen.

Publié le vendredi 9 septembre 2016 à 13:46, modifications lundi 4 septembre 2017 à 14:54

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !