Monde

La Corée du Nord a tiré un missile au-dessus du Japon

La Corée du Nord a tiré mardi un missile balistique depuis un site proche de Pyongyang. Le projectile militaire a bel et bien survolé le nord du Japon. Les menaces et les actes du régime nord-coréen font craindre une nouvelle escalade dans le dossier sensible d’un hypothétique conflit nucléaire.

STORY - Episode 25/35

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Un missile en provenance de Corée du Nord aurait donc survolé le Japon d’après des informations du Figaro. Le système d’alerte des autorités japonaises a conseillé aux habitants de la région de prendre leurs précautions. Selon la chaîne publique NHK, le projectile s’est brisé en trois morceaux et s’est abîmé au large de l’île d’Hokkaido.

Panique au Japon après le passage d’un missile nord-coréen

Aucun dégât n’a été constaté. L’armée japonaise n’a pas tenté d’abattre le missile qui est passé au-dessus du territoire japonais vers 6h06 locales (21h06 GMT). Le premier ministre Shinzo Abe a déclaré qu’il prendra « toute mesure » nécessaire pour assurer la sécurité des Japonais.

Mercredi dernier, le régime nord-coréen avait d’ailleurs mis en scène la production d’un nouvel arsenal commandé par Kim Jong-un. Dans la nuit de vendredi à samedi, trois tirs de missiles balistiques à courte portée avaient déjà été effectués en mer du Japon.

La réaction des autorités russes

La Russie a déclaré aujourd’hui être « extrêmement préoccupée » par la situation en Corée du Nord. Les autorités russes ont dénoncé une « tendance vers une escalade » des tensions après ce tir de missile nord-coréen qui a survolé le Japon.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, s’est exprimé sur ce dossier auprès de l’agence publique RIA Novosti.

Nous voyons une tendance vers une escalade (…) et nous sommes extrêmement préoccupés par le développement général [de la situation]

Une provocation de plus en réaction aux exercices militaires entre les USA et la Corée du Sud ?

Selon lui, le contexte des traditionnels exercices militaires annuels entre la Corée du Sud et les Etats-Unis ont provoqué l’ire de Pyongyang. Ces manœuvres ont « joué leur rôle en provoquant Pyongyang à un nouveau tir ». Présentées comme défensives, ces exercices impliquent des dizaines de milliers de soldats. Ces vastes opérations ont été lancées en Corée du Sud le 21 août. Ces exercices militaires doivent durer deux semaines. La réaction de Donald Trump, suite à ce nouveau tir de missile nord-coréen, sera scrutée avec attention, notamment sur Twitter.

Publié le mardi 29 août 2017 à 11:33, modifications lundi 4 septembre 2017 à 14:57

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !