Monde

Corée du Nord : bientôt l’ouverture du premier fast-food occidental ?

L'autoproclamé "pays des grands leaders" s'ouvrira peut-être au leader mondial du fast-food

La Corée du Nord plancherait sur l’implantation d’une branche de fast-food occidental, d’après les services de renseignements américains.

La chaine américaine NBCnews s’est procurée un document de la CIA. Celui-ci prétend que la Corée du Nord pourrait ouvrir une succursale d’un grand fast-food occidental.

La Corée du Nord ou la difficulté d’un rapport fiable

Le projet de dénucléarisation ne serait quant à lui, pas à l’ordre du jour. D’après ce rapport des services secrets américains, Kim Jong-Un n’aurait pas l’intention de céder exactement aux exigences des USA et de la Corée du Sud. Sollicités par nos confrères, CIA et Maison Blanche ont décliné tout commentaire.
Cependant, un haut fonctionnaire anciennement attaché à l’équipe de préparation des négociations avec la Corée du Nord  s’est exprimé.  Il sous-entend que l’équation nord-coréenne lui parait pour le moment insoluble.

Je me suis toujours demandé comment l’administration comptait résoudre la quadrature du cercle

Soulignait, dubitatif, le responsable.

Les analystes du pays de l’oncle Sam s’accordent à dire que le niveau de fiabilité de ces informations est bas. En effet, la Corée du Nord est l’un des pays les plus difficiles à espionner pour les agences. En cause, l’information particulièrement verrouillée et contrôlée dans le pays. Toutefois, si le projet se concrétisait, des indices pointent vers l’enseigne McDonald’s.
Ce qui ferait sens avec les observations concernant l’évolution de la restauration rapide dans ce pays.

Le Hamburger qui ne disait pas son nom

En effet, en 2004, Kim Jong-il, le père de l’actuel dictateur, dirige le pays d’un main de ferAprès une cinquantaine d’années passées à critiquer le mode de vie américain et le système capitaliste occidental, il surprend le monde entier.

L’homme introduit en Corée du Nord le hamburger états-unien. Enfin, pas tout à fait. Il le renomme Gogigyeopbbang, ce qui signifie “pain double à la viande”. Puis, l’autoproclamé “Leader adoré” se présente comme l’inventeur de ce sandwich. Face à l’étonnement et aux railleries de ses détracteurs, il se défend :

Je suis arrivé à la conclusion qu’il est nécéssaire de nourrir étudiants, professeurs d’université et chercheurs avec de la viande et des frites de bonne qualité, même si nous sommes dans une période d’austérité

Il en commandera alors environ 2000 pièces. En 2009, soit deux ans avant sa mort, les fast-foods deviendront populaires en Corée du Nord. Seulement, ils seront quasiment tous tenus par des Singapouriens. L’arrivée d’un McDonald’s serait-elle une façon de revenir à la version originale du produit ? Tout en, bien sûr, faisant un geste d’ouverture vers les États-Unis de Donald Trump, avant le sommet qui doit les réunir le 12 juin. D’ailleurs, peut-être en clin d’oeil, le magnat avait déclaré lors de sa campagne présidentielle qu’il désirait s’entretenir avec Kim Jong-un au sujet de la dénucléarisation “en mangeant un hamburger autour d’une table “.

 

Publié le mercredi 6 juin 2018 à 14:11, modifications mercredi 6 juin 2018 à 12:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !