Monde

Chine : Un vétérinaire retire les cordes vocales de chiens sans autorisation

Le praticien autoproclamé souhaitait faire taire les animaux trop bruyants

Le vétérinaire autoproclamé procédait à l'ablation de cordes vocales de chiens en pleine rue.

En Chine, un vétérinaire autoproclamé a vu son commerce fermer. Le “chirurgien” procédait à l’ablation des cordes vocales de chiens en pleine rue de Chengdu.

Un vétérinaire autoproclamé fait actuellement l’objet d’une enquête en Chine. L’homme retirait les cordes vocales de plusieurs chiens sur le marché de Chengdu. Les clients venaient le solliciter car ils considéraient que leur chien était trop “bruyant”.

Le vétérinaire réalisait ses opérations en pleine rue

Dimanche 17 septembre, un quotidien de Chengdu a mis en ligne une vidéo stupéfiante. Sur les images, un chirurgien autoproclamé opère des chiens sur le marché de la ville. Le vétérinaire procède à l’ablation des cordes vocales de plusieurs chiens anesthésiés.

Le chirurgien, M. Zeng, utilisait de longs ciseaux pour les opérations qui se déroulaient en pleine rue.  Dans la vidéo, on peut notamment constater que le trottoir sur lequel le “chirurgien” opère est maculé de sang. On peut également voir que des ficelles maintiennent la gueule des chiens ouverte.

Le Journal économique de Chengdu a précisé que le vétérinaire autoproclamé ne nettoyait pas ses instruments entre deux opérations.

Les ablations des cordes vocales sont fréquentes chez les canidés

L’intervention chirugicale auquel le “vétérinaire” procède dans la vidéo n’est pas rare. En effet, le retrait partiel des cordes vocales des canidés permet de réduire leur aboiement. L’opération est généralement appelée “dévocalisation”.

Le bureau de l’agriculture et des forêts a déclaré dans un communiqué que M. Zeng n’avait pas le permis nécessaire pour procéder à ces opérations. Le commerce du “chirurgien” a donc été fermé. Il fait également l’objet d’une enquête.

D’après le Journal économique de Chengdu, certains clients considéraient que leur chien était trop “bruyants”. Ils ont donc eu recours aux services de M. Zeng, comme ils l’ont affirmé au quotidien. En fonction de la taille de l’animal, le “vétérinaire” facturait l’opération entre 50 et 80 yuans (6 et 10 euros).

Publié le vendredi 22 septembre 2017 à 11:15, modifications vendredi 22 septembre 2017 à 10:12

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !