Monde

Les chiens “reclonés” attirent l’attention des scientifiques

Voilà une nouvelle assez incroyable. En effet, on ne vous parle pas aujourd’hui de chiens clonés. Mais de chiens reclonés ! C’est-à-dire que ces chiens sont issus des cellules de Snuppy, le premier chien cloné en 2005… De quoi intriguer les plus sceptiques d’entre vous n’est-ce pas ?

Il y a un peu plus de dix ans, le premier chien cloné au monde voyait le jour. Il s’appelait Snuppy et était un véritable objet de curiosité pour nombre de personnes dans le monde. Mais voilà que les scientifiques vont encore plus loin.

En effet, le 10 novembre dernier, une étude publiée sur le site Scientific Reports a annoncé la naissance de trois chiens. Plusieurs chercheurs coréens ont participé à l’expérience : en utilisant les cellules de Snuppy, le chien cloné, ils ont donné naissance à trois bébés. A quatre plus exactement…

Un décès prématuré qui n’a rien à voir avec le reclonage

Malheureusement, quelques jours après la naissance des quatre chiens, l’un d’entre eux est décédé. Mais selon les chercheurs, le décès n’a rien à voir avec le fait qu’ils soient issus d’un « reclonage ». En effet, l’un des chercheurs a déclaré :

La mort de l’un de nos chiots ‘reclonés’ est représentative de ce qu’il se produit communément dans une portée de chiots conventionnelle.

Le petit chien serait décédé des suites d’une forte diarrhée.

Les chiots sont actuellement âgés de 9 mois, et ils sont en excellente santé. Ils seront étudiés tout au long de leur vie. Les chercheurs veulent notamment découvrir si la longévité de ces animaux est la même que celle des donneurs.

En effet, la question est très importante, car les animaux clonés vieillissent plus vite que les chiens « normaux ». Les chercheurs sud-coréens espèrent toutefois que cette fois, ce ne sera pas le cas avec ce reclonage :

Comme avec Snuppy, nous ne prévoyons pas que les reclones connaîtront un vieillissement accéléré ou seront plus susceptibles de développer des maladies que les animaux élevés naturellement.

Quel avenir pour les chiots reclonés ?

Snuppy est mort en 2015. Il avait 10 ans, et son donneur, Tai, en avait 12. Les chiens sont tous les deux décédés d’un cancer. Mais le reclonage pourrait allonger la durée de vie, et éviter le développement de certaines maladies comme le cancer. Il est encore trop tôt pour savoir quel sera le destin des trois chiots reclonés. L’avenir nous le dira… A suivre !

Publié le samedi 25 novembre 2017 à 10:38, modifications samedi 25 novembre 2017 à 10:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires