Monde

Un chauffeur du consulat français en Israël est accusé de vente d’armes aux palestiniens

Ce jeune chauffeur au consulat français aurait fait transiter plus de 70 fusils d’assaut et pistolets de Gaza à la Cisjordanie.

Cette affaire sème le trouble dans les relations diplomatiques entre la France et Israël. En effet, un travailleur français au consulat français, chauffeur de profession, vient d’être inculpé ce lundi 19 mars pour trafics d’armes dans les territoires occupés.

Il aurait agi “pour l’argent”

Romain Franck, un jeune homme de 23 ans, est accusé par les autorités israéliennes d’avoir utilisé les avantages que lui confèrent son statut d’employé au consulat de France pour faire transiter des armes entre la bande de Gaza et les territoires occupés. 

Ce dernier était chauffeur à Jérusalem lorsqu’il a été arrêté à la frontière avec les territoires occupés par une patrouille israélienne le 19 février 2018. Il fait désormais l’objet de chefs d’inculpation très grave, dont celui de trafic d’armes au service du Hamas.

En effet, le Shin Beth, qui s’occupe de la sécurité intérieure d’Israël, l’accuse d’avoir fait transiter des dizaines d’armes lourdes de Gaza à la Cisjordanie. Il aurait ainsi travaillé pour un réseau de trafiquants affiliés au Hamas.

En tout, ce sont plus de 70 pistolets et fusils d’assauts qui ont été livrés aux Territoires occupés par le jeune homme. Celui-ci dément toutefois avoir participé à ce trafic pour des raisons politiques et affirme avoir fait cela pour l’argent.

 

 

Publié le mardi 20 mars 2018 à 15:00, modifications mardi 20 mars 2018 à 14:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct