Monde

Charlottesville : un ancien du Ku Klux Klan salue “l’honnêteté” et le courage de Trump

David Duke, supremaciste blancs et ancien leader du KKK dans les années 1970 a tenu à saluer le courage et l’honnêteté du président Trump après sa déclaration du 15 aout.

STORY - Episode 5/6

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Bien que Donald Trump essaie de se sortir comme il peut de cette situation concernant Charlottesville, certains se réjouissent de sa dernière déclaration.

Donald Trump remercié pour son honnêteté par Le KKK

Après avoir condamné les violences de Charlottesville, le président Trump a fait une déclaration suscitant indignations et démissions autour de lui.

J’ai regardé de très près, de beaucoup plus près que la plupart d’entre vous. Vous aviez un groupe d’un côté qui était agressif. Et vous aviez un groupe de l’autre côté qui était aussi très violent. Personne ne veut le dire. (…) J’ai condamné les néo-nazis. Mais tous les gens qui étaient là-bas n’étaient pas des néo-nazis ou des suprémacistes blancs, loin s’en faut. Il y avait des gens très bien des deux côtés”, a-t-il affirmé.

Pourtant, certains se sont réjouis de cette déclaration comme David Duke un des suprémacistes blancs les plus connus des Etats-Unis et ancien dirigeant du KKK dans les années 70.

Merci président Trump pour avoir eu l’honnêteté et le courage de dire la vérité à propos de Charlottesville, et d’avoir condamné les terroristes d’extrême gauche.

David Duke avait pourtant fait part de sa déception au président Trump lors de son tweet condamnant la violence à Charlottesville.

Nous devons être unis et condamner la haine. Il n’y a aucune place pour ce genre de violence en Amérique.

David Duke lui avait répondu à travers un tweet cinglant

Je vous recommande de bien vous regarder dans la glace, et de vous rappeler pourquoi les Blancs Américains vous ont donné accès à la présidence, et non les militants d’extrême gauche.

C’est devant les médias que David Duke persiste et signe dans la reconquête de “son pays”.

Nous sommes déterminés à remettre le pays dans le droit chemi. Nous allons tenir les promesses de Donald Trump. C’est pour ça que nous avons voté pour lui, parce qu’il a dit qu’il remettrait notre pays dans le droit chemin.

Des propos glaçant.

Publié le jeudi 17 août 2017 à 12:21, modifications mardi 19 septembre 2017 à 13:29

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !