Monde

Changement d’heure : Pour ou contre sa suppression ? Le Parlement Européen demande votre avis

changement-dheure-pour-ou-contre-sa-suppression-le-parlement-europeen-demande-votre-avis

Rituel marquant le début de l’hiver et celui de l’été, le changement d’heure n’est pourtant pas absolu. L’Union Européenne pourrait bien acter sa suppression à la suite d’une consultation publique mise en place jusqu’au 16 août, et d’un vote du Parlement.

Il rythme nos saisons depuis 1976. Le changement d’heure hiver-été toucherait-il à sa fin ? C’est la réponse qu’apporteront les résultats du sondage lancé le 4 juillet dernier par la Commission Européenne pour recueillir l’avis des citoyens de l’Union. La question étant, faut-il ou non abandonner le fameux décalage d’une heure entre l’hiver et l’été ? Il est possible d’y répondre jusqu’au 16 août via un questionnaire disponible sur le site officiel de la Commission.

Voté en 1976 pour des raisons pratiques

Mis en place en 1923 avant d’être supprimé pendant la Seconde Guerre mondiale, le changement d’heure fait son grand retour en 1976 sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing. Il sera adopté au début de son mandat jusqu’à ce jour, et généralisé dans l’ensemble de l’Union Européenne dès 2001. Cette pratique est destinée à faire des économies d’énergie et profiter de manière suffisante de la lumière naturelle, les journées se faisant plus courtes en hiver, et plus longues en été. Elle est également un moyen d’aligner nos pratiques commerciales nationales sur celles d’autres pays.

Nocif et obsolète, les raisons de vouloir mettre un terme au changement d’heure

Mais cette routine propre aux territoires possédant un climat tempéré est aujourd’hui remise en cause. L’une des raisons est d’origine scientifique, puisque plusieurs études pointent un même inconvénient : Le décalage horaire provoqué par le changement d’heure perturbe le rythme circadien, qui désigne le rythme biologique du corps, regroupant plusieurs processus cycliques d’une durée de 24h. Le fait de bousculer cette horloge entraînerait des troubles du sommeil et donc du stress et de la fatigue.

Mais si la Commission assure que pour l’instant, « Les données sur les effets globaux sur la santé restent peu concluantes », des conséquences plus concrètes se font ressentir. Selon la Sécurité routière, “Les jours suivant le changement d’heure enregistrent un pic d’accidentalité de +40 % pour les piétons en fin de journée” et ce aux prémices de la saison estivale.

Une autre raison qui pousserait l’Union a supprimer le changement d’heure serait qu’elle ne permet pas de faire des économies d’énergie significatives. Pour Karima Delli, eurodéputée écologiste française, ce système serait devenu « obsolète », car « il faut déduire la consommation accrue d’énergie due au chauffage le matin au moment du changement horaire et la consommation de carburant supplémentaire engendrée par l’augmentation possible du trafic le soir quand il fait plus clair. », afin de réaliser de véritables économies.

Une majorité d’Eurodéputés pour la suppression du dispositif

Le Ministère de la Transition écologique ne partage pas cet avis et avance que le changement d’heure aurait permis d’économiser 440 gigawattheures en 2009, soit l’équivalent de la consommation d’électricité de 800 000 ménages en un an. Le Ministère affirme également que le changement d’heure aurait évité l’émission de 80.000 tonnes de CO2 la même année.

Mais selon le Parlement, ces économies seraient aujourd’hui devenues minimes par rapport à d’autres mesures, comme l’adoption des ampoules LED. A la suite de l’intervention de Karima Delli, le Parlement Européen a donc voté une « évaluation complète » du système actuel et une éventuelle « proposition de révision ». Sur le nombre de votants, 384 se sont dits en faveur d’une suppression du changement d’heure contre 153 opposés et 11 abstentions.

Si le changement d’heure vient à être supprimé, la France conserverait son heure d’hiver, sur le fuseau horaire GMT+1. Pour que la réforme soit adoptée, il faudra que la consultation de l’ensemble des citoyens de l’Union Européenne soit complétée par l’accord unanime des pays de l’Union.

Publié le vendredi 10 août 2018 à 8:33, modifications jeudi 9 août 2018 à 20:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !