Monde

Une centaine de migrants portés disparus en mer Méditerranée

Les migrants qui ont survécu sont restés plusieurs heures accrochés à des bouts de leur canot naufragé en pleine mer Méditerranée jusqu’à l’arrivée des secours.

Entre 90 et 100 migrants sont portés disparus en Méditerranée après le naufrage de leur embarcation de fortune au large de la Libye. Il s’agit d’une information de la marine libyenne diffusée mardi 9 janvier. Et qui se base sur le récit de survivants.

17 personnes secourues

Le général Ayoub Kacem, porte-parole de la marine libyenne a annoncé n’avoir pu secourir que 17 migrants. Le naufrage a eu lieu au large de la ville d’al-Khoms, à une centaine de kilomètres à l’est de la capitale libyenne.

Les migrants étaient à bord d’un canot pneumatique, qui transportait entre 90 et 100 personnes. Les survivants sont restés plusieurs heures accrochés à des bouts du canot jusqu’à l’arrivée des secours.

Par ailleurs, la marine libyenne a ajouté avoir secouru 267 autres migrants de diverses nationalités africaines. Ceux-ci étaient à bord de deux embarcations en détresse au large de la ville de Zawiya, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Tripoli.

Des femmes ainsi que 17 enfants figurent parmi les migrants secourus, a précisé le général Ayoub Kacem. Il a notamment déploré le manque de moyens. Mais aussi, le mauvais temps qui ont compliqué, selon lui, les opérations de secours.

Avant cela, durant le week-end dernier, dix migrants avaient péri et plus d’une cinquantaine d’autres, parmi lesquels de jeunes enfants, avaient disparu au large de la Libye, selon un bilan recueilli par plusieurs organismes auprès des survivants.

3.116 migrants disparus en 2017

En 2017, au moins 3.116 migrants sont morts ou ont disparus en tentant de traverser la Méditerranée pour rejoindre l’Europe. Parmi eux, 2.833 se sont échoués au large de la Libye, selon un décompte de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Toutefois, selon l’OIM, les tentatives de traversées ont connu une forte baisse depuis l’été. En effet, les autorités italiennes ont pris des mesures drastiques pour empêcher les migrants de prendre la mer. Des efforts qui ont fait suite à la coopération avec les autorités et les milices libyennes.

Des chiffres devraient être à l’ordre du jour du sommet qui se tient à Rome ce mercredi 10 janvier. Il rassemble sept pays du sud de l’Europe (France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Chypre, Malte). Des Etats venus surtout afficher leur unité sur la question migratoire. Il s’agit de la quatrième rencontre sous ce format, initié en septembre 2016 par le premier ministre grec Alexis Tsipras. Deux autres réunions ont suivi en 2017, à Lisbonne en janvier et à Madrid en avril.

Dans cette crise migratoire dramatique, le sud de l’Union européenne poursuit ses efforts pour une meilleure répartition des charges migratoires au sein de l’Europe. Enfin, face à la hausse record des demandes d’asile en France, le sujet devrait rester au menu des rencontres bilatérales entre Emmanuel Macron et ses homologues européens.

 

Publié le mercredi 10 janvier 2018 à 15:30, modifications mercredi 10 janvier 2018 à 15:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct