Monde

Catastrophe humanitaire : aujourd’hui plus de cinq millions de Syriens sont des réfugiés

Le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés a annoncé hier, que la barre des 5 millions de réfugiés Syriens avait été franchie

Alors que le conflit en Syrie arrive dans sa septième année, c’est un constat alarmant que l’ONU a souligné, ce jeudi 30 mars. En effet, plus de 5 millions de Syriens ont dû quitter leur pays et ont du se réfugier dans d’autres pays, soit environ ¼ de la population.

Le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) a déclaré

Alors que le nombre d’hommes, de femmes et d’enfants ayant fui six années de guerre en Syrie a franchi la barre des 5 millions, la communauté internationale doit faire davantage pour les aider.

On peut dire de cette catastrophe humanitaire, qu’elle est la plus importante depuis la seconde guerre mondiale.

En effet, en six ans, cette guerre a fait 320.000 morts et des millions de déplacés, chaque jour se sont 6000 personnes qui doivent fuir leur foyer. Ainsi, se sont près de 30.000 personnes qui doivent être évacuées dans les prochains jours de quatre localités assiégées. Même si les combats semblent se réduire dans plusieurs régions, le nombre de réfugiés continue à s’accélérer.
D’après Alun McDonald, porte-parole régional de l’ONG Save the Children, dans un communiqué à l’AFP

la situation n’est pas encore assez sûre pour que les gens puissent retourner chez eux. Nous voyons encore chaque jour des gens être déracinés,

La Turquie se retrouve au cœur de cette migration, puisque plus de 3 millions de Syriens se sont réfugiés chez eux. Le reste des réfugiés ont fui vers le Liban, la Jordanie, l’Irak, l’Egypte et les pays d’Afrique du Nord.

Les ONG exhortent la communauté internationale à plus de moyens pour palier à cet afflux de migrants

Dans un communiqué, l’organisation Oxfam a appelé jeudi à apporter plus d’aide aux pays voisins de la Syrie. Sa directrice exécutive, Winnie Byanyima, a appelé

Les pays riches à afficher leur soutien aux voisins de la Syrie qui ont accueilli ces réfugiés et à relocaliser au moins 10% des réfugiés syriens les plus vulnérables d’ici la fin 2017. Il s’agit d’une crise qui dure et les financements ne suivent pas. Avec moins de ressources, nous devons aider maintenant plus de personnes.

Les ONG et l’ONU mettent également régulièrement en garde contre les conséquences à long terme de la crise, tout particulièrement sur les enfants.

Un million d’enfants réfugiés syriens ne sont pas scolarisés (…) et ils sont ceux qui devront contribuer à reconstruire la Syrie pour la prochaine génération,

a indiqué M. McDonald, de Save The Children

Aucune solution ne semble actuellement être en vue malgrè les différentes négociations entre le régime en place et l’opposition.

Publié le vendredi 31 mars 2017 à 14:46, modifications vendredi 31 mars 2017 à 14:46

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !