Monde

Catalogne : Victoire du « oui » au référendum sur l’indépendance de la région

Le gouvernement séparatiste de Catalogne a affirmé que le « oui » à l’indépendance de la région l’avait emporté à l’issue du référendum interdit de ce dimanche.

STORY - Episode 14/30

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Au lendemain du référendum sur l’indépendance, les Catalans semblent plus décidés que jamais à se détacher de l’Espagne. En effet, le gouvernement séparatiste de Catalogne a annoncé dans la nuit de dimanche 1er octobre que le « oui » à l’indépendance de la région espagnole l’avait emporté à 90% lors du référendum d’autodétermination interdit. En outre, d’après les données de l’exécutif catalan, le taux de participation aurait été de 42,3%.

Plus de 2 millions de participants

Ainsi, la question posée dimanche 1er octobre aux Catalans était :

Voulez-vous que la Catalogne soit un État indépendant sous forme de république ?

Or, si ce scrutin a été entaché par des violences, il a pourtant rassemblé plus de deux millions de votants sur 4 millions d’électeurs. De plus, le référendum a produit un résultat massif en faveur de l’indépendance. A noter toutefois, que ce vote n’était assorti d’aucun des critères (listes électorales transparentes, commission électorale indépendante, vote secret…) garantissant la fiabilité des résultats.

Selon les récents sondages, la Catalogne serait divisée à parts presque égales. D’un côté, les partisans de l’indépendance et de l’autre ceux qui souhaitent un maintien de la région en Espagne. En revanche près de 80% des électeurs souhaiteraient un référendum légal et accordé avec l’État.

Le gouvernement de Mariano Rajoy fragilisé

Dimanche, Mariano Rajoy a essuyé une défaite politique lors de ce référendum d’autodétermination. Pourtant, ce lundi le chef du gouvernement espagnol affirmait avoir remporté la victoire :

Aujourd’hui, il n’y a pas eu de référendum d’autodétermination en Catalogne. Aujourd’hui, tous les Espagnols ont pu constater que notre État de droit reste en vigueur avec toute sa force.

Les forces de sécurité « ont fait leur devoir » en Catalogne et « respecté le mandat de la justice », a-t-il ajouté.

Or, pour les Catalans favorables au référendum, le résultat du scrutin n’est finalement pas le plus important. En effet, pour eux, la mobilisation des Catalans tout au long du week-end a envoyé un message clair à Madrid, à qui ils ont tenu tête. Ainsi, l’État espagnol va avoir encore fort à faire. En effet, 44 organisations – dont les principaux syndicats catalans et deux associations indépendantistes – ont appelé à une journée de grève générale et de mobilisations, mardi 3 octobre, en Catalogne.

Publié le lundi 2 octobre 2017 à 10:52, modifications mercredi 11 octobre 2017 à 9:56

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !