Monde

Canada : Vers une légalisation du cannabis dès 2018

Une première dans un pays du G7

Le gouvernement de Justin Trudeau devrait lancer dès le mois prochain le processus de légalisation de la consommation et du commerce du cannabis.

La légalisation du cannabis fut l’une des promesses de campagne de Justin Trudeau.

Or, selon CBC News, un projet de loi sur la légalisation de la consommation et du commerce du cannabis devrait être examiné dès avril prochain.

Et elle pourrait bien entrer en vigueur dès le 1er juillet 2018, date symbolique puisqu’il s’agit de la fête nationale du pays.

CBC News a révélé qu’au cours du week-end, une ébauche du projet de loi a été présentée aux députés libéraux qui étaient réunis en caucus à Ottawa.

L’annonce officielle devrait intervenir dans la semaine du 10 avril, a précisé la chaîne d’information.

Contrôler l’accès au cannabis.

L’épineux dossier sera piloté par Bill Blair, le secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et ancien chef de police de Toronto, dans la province de l’Ontario.

Jane Philpott, la ministre de la Santé, prendra également part à ce travail. L’année dernière, elle avait expliqué :

Nous allons introduire une législation pour empêcher la marijuana de tomber entre les mains des enfants. Et les profits de tomber entre les mains des criminels.

Dans ces conditions, le gouvernement fédéral fixerait les normes sanitaires et les provinces auraient la responsabilité de mettre en place les réseaux de distribution pour encadrer la vente du cannabis.

L’achat et la consommation de cannabis seraient réservés aux personnes majeures (18 ou 19 ans selon les provinces).

De plus, tout trafic ou vente aux plus jeunes serait passible de poursuites pénales.

Les individus auraient également le droit de cultiver jusqu’à quatre plants de cannabis pour leur usage personnel.

Cependant, la possession de cannabis dans l’espace public serait restreinte à une trentaine de grammes.

Alors que de nombreux magasins de cannabis ouvrent (et sont aussitôt fermés par les autorités) dans les métropoles canadiennes pour tenter de mettre un pied dans ce marché potentiellement lucratif, le gouvernement a rappelé que les lois actuelles doivent être respectées jusqu’à l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation.

Tant que nous n’avons pas de cadre légal pour contrôler et réguler la marijuana, les lois actuelles s’appliquent

A prévenu Justin Trudeau début mars.

Le cours du cannabis s’envole à la Bourse de Toronto

En outre, dès l’annonce de l’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis, les cours boursiers ont flambé à la Bourse de Toronto.

Ainsi, l’action de la société Canopy Growth, le leader du marché spécialisée dans la culture de cannabis médicalisé, a bondi de 11%, se plaçant à 11 dollars canadiens.

Témoignage de l’importance du marché potentiel.

En effet, à l’automne dernier, un rapport du directeur parlementaire du budget avait estimé que les recettes fiscales seraient importantes.

La banque CIBC avait estimé que les recettes fiscales pourraient être de l’ordre de 5 milliards de dollars. Voire plus, si l’on ajoutait les recettes du tourisme de l’herbe au Canada.

En France, les candidats à l’élection présidentielle sont divisés sur la question.

D’un côté les partisans de la légalisation du cannabis sont Benoît Hamon (Parti socialiste), Philippe Poutou (NPA), Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière).

De l’autre côté, François Fillon (Les Républicains), Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) et Marine Le Pen (Front national) y sont farouchement opposés.

La position d’Emmanuel Macron (En Marche !) n’est pas très explicite.

En effet, les récentes déclarations du candidat ont divergé avec ses prises de position antérieures.

Enfin, François Asselineau (Union populaire républicaine) et Jean Lassalle (Résistons !) ne se sont pas encore prononcés sur la question.

Publié le mardi 28 mars 2017 à 12:16, modifications mardi 28 mars 2017 à 12:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !