Monde

Canada : Attaque terroriste à Edmonton, un suspect arrêté

Cinq personnes, dont un policier, ont été blessées, dans la nuit de samedi à dimanche à Edmonton, après avoir été heurtées par des véhicules. Un suspect a été arrêté, selon la police.

Samedi 30 septembre, vers 20h15 (heure locale), un homme à bord d’une automobile a forcé à vive allure des barrières de circulation aux abords du stade d’Edmonton au Canada. Il s’y déroulait un match de football canadien.

Au total, cinq personnes ont été blessées.

Un policier poignardé à plusieurs reprises.

Après cela, il a heurté un policier en faction, le projetant à cinq mètres de hauteur, selon le récit de la police.

Ensuite, l’homme est sorti de son véhicule, il s’est jeté sur l’agent en le frappant de plusieurs coups de couteaux avant de prendre la fuite à pied.

Un peu avant minuit, la police qui avait dressé différents barrages routiers dans cette ville de 800.000 habitants, a contrôlé une camionnette de déménagement. Le conducteur a alors été identifié comme le propriétaire de la voiture impliquée dans l’agression du policier.

Cependant, le suspect a réussi à s’échapper à bord d’une camionnette qu’il a projetée ensuite sur des piétons dans deux endroits différents, selon les autorités policières.

Le camion aurait délibérément tenté de happer des piétons le long de l’avenue Jasper. Une rue particulièrement fréquentée.

A indiqué Radio Canada.

Dans sa course folle, le conducteur a perdu le contrôle de la camionnette qui s’est renversée sur le côté.

Un acte solitaire

En outre, la police d’Edmonton a interpellé et placé en garde à vue un homme qui est soupçonné d’être responsable de ces actes de violence.

Nous pensons que c’est un individu qui a agi seul. Bien que l’enquête en est à son tout début.

A indiqué Rod Knecht, le chef de la police d’Edmonton. Il a demandé aux habitants « d’être vigilants et de surveiller » tout mouvement suspect.

Selon les informations dévoilées par ce dernier, le suspect serait âgé de 30 ans. Il serait « connu des autorités ».

Par ailleurs, le chef de la police a affirmé qu’aucun indice n’avait pu alerter ses services à propos de ces doubles attaques.

Cet incident rappelle les modes opératoires d’attaques à la voiture-bélier dans plusieurs capitales européennes. Mais aussi une attaque en octobre 2014 au Québec où un militaire avait été tué.

Je suis extrêmement préoccupé et indigné par cette tragédie.

A déclaré Justin Trudeau, le chef du gouvernement canadien.

Il a parlé « d’un attentat terroriste » et « d’autres personnes innocentes qui étaient venues encourager leur équipe de football ».

Nous ne laisserons pas l’extrémisme violent prendre racine dans nos communautés.

A-t-il déclaré.

 

Publié le dimanche 1 octobre 2017 à 22:29, modifications dimanche 1 octobre 2017 à 22:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !