Monde

Brexit : le président du parlement Européen, Donald Tusk, hausse le ton

Pas de Brexit adouci pour les 27 membres du Parlement Européen.

Alors que les accords sur la sortie du royaume Uni de l’union européenne sont en pleines négociations, Donald Tusk annonce que l’union européenne se

laissera pas intimider par des menaces

Il estime que les Britanniques n’ont le choix qu’entre

brexit dur ou pas de brexit du tout

 En effet pour Donald Tusk, l’UE comme le Royaume-Uni auront tout à perdre dans un

 hard Brexit 

la vérité brutale est que le Brexit sera une perte pour nous tous

a-t-il insisté.

Ceci vient après que Thérésa May et son ministre des affaires étrangères, Boris Johnson aient posé comme priorité la maitrise des frontières sur l’accès au marché unique.

Donald Tusl insiste sur le fait qu’un scénario sans accord serait mauvais pour tous. Theresa May quant à elle a déclaré en janvier qu’elle préférait

pas d’accord, qu’un mauvais accord

Pourtant Donald Tusk a conclu lors de la plénière du Parlement européen à Strasbourg.

Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que l’Union européenne et le Royaume-Uni restent proches dans le futur

L’union européenne souhaite tout de même tenir une position ferme en ne laissant pas de choix sur les “quatre libertés” dont la libre circulation des personnes.

Dans le cas contraire le Royaume Uni perdrait l’accès au marché unique et le parlement Européen ne s’engagera pas dans une négociation où l’on accorderait des concessions partielles.

Publié le mercredi 15 mars 2017 à 15:16, modifications mercredi 15 mars 2017 à 15:16

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top