Monde

Bosnie : Les élèves lancent une alerte à la bombe pour échapper à une examen

La technique aurait déjà été utilisée une vingtaine de fois en quelques semaines.

Cela commence à ressembler à une véritable épidémie. A Sarajevo, la capitale de Bosnie-Herzégovine, les alertes à la bombe se multiplient dans les écoles. Mais, selon la police, il s’agirait d’une tactique des élèves.

La sécurité au centre du problème

C’est étrange tout de même. La police de Sarajevo a commencé à avoir de sérieux doutes ces dernières semaines. De façon très régulière, une vingtaine de fois en deux semaines, des alertes à la bombe ont été lancées dans des écoles de la ville. Le point commun ? Un appel passé juste avant le début des cours alors que des examens sont prévus.

A chaque fois, le processus est le même pour des raisons de sécurité. Évacuation complète, fouille des bâtiments avec chiens… Et le résultat est lui aussi identique :

Toutes étaient infondées, mais nous ne pouvons en ignorer aucune car il s’agit de la sécurité des enfants

explique Sudava Kuldika, porte-parole de la police. La thèse des examens est à peu près certaine selon elle qui cite un examen d’anatomie dans un lycée médical comme exemple.

La solution choisie semble donc être de sensibiliser les élèves aux dangers et aux coûts de ces alertes. Une obligation alors que les associations de parents n’apprécient pas trop la situation.

 

 

Publié le mardi 27 mars 2018 à 18:40, modifications mardi 27 mars 2018 à 16:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !