Monde

Bâton Rouge : Le cliché d’une femme immobile face aux policiers fait le buzz

Des manifestations ont été organisées ce week-end à Bâton Rouge où plus de 100 personnes ont été interpellées. Parmi eux, une femme s’est faite remarquer en se tenant immobile face aux policiers.

Samedi 9 juillet, une manifestation était organisée après le meurtre d’un jeune afro-américain tué par balles. Une manifestation où plus de 100 personnes ont été interpellées. Parmi eux, une femme Iesha Evans, seule, menottes au poignet, face aux policiers de Bâton Rouge avant d’être interpellée. Elle est devenue un symbole grâce à un cliché pris par Jonathan Bachman. Le photographe a expliqué la scène au magazine The Atlantic.

Un groupe de manifestants a formé un blocus sur Airline Highway, qui passe devant les locaux de la police de Bâton Rouge. Ils sont sortis en tenue anti émeute afin d’évacuer les manifestants de la route, et ont arrêté trois ou quatre personnes alors que les protestataires avançaient vers la ligne formée par la police, mais pour le reste, ils les renvoyaient de l’autre côté de la route. J’ai vu cette femme, elle se tenait en premiere ligne sur la route. Ça s’est passé très vite, je pouvais bien voir qu’elle ne comptait pas bouger, elle essayait de se faire entendre. Pour moi, c’était “Vous allez devoir venir me chercher”. Ça n’a pas été violent. Elle n’a rien dit. Elle n’a pas résisté et la police ne l’a pas traînée.

Le photographe a compris qu’il tenait une “photo importante” au moment où il l’a envoyé à son agence Reuters. À ses yeux, le fait qu’Iesha Evans ait été arrêtée représente le calme de la manifestation.

Cela représente bien à quel point les manifestations ont été pacifiques ici. J’ai cru comprendre que des policiers ont été blessés ailleurs, mais c’est resté très pacifique ici.

En effet, à Dallas, cinq policiers ont été tués par Micah Johnson qui “voulait tuer des policiers blancs”, en réponse aux meurtres d’ Alton Sterling et Philadelphie Castile. Il s’est avéré que Micah Johson détenait du matériel explosif, des armes, des munitions ainsi que des gilets pare-balles dans son logement. Il prévoyait une attaque dévastatrice.

Selon le Daily Mail, il s’agissait de la première manifestation pour la jeune femme. Infirmière et mère d’un enfant de cinq ans, elle a décidé de traverser tout le pays pour se rendre à Bâton Rouge, “bouleversée” par les récents événements. Selon un proche, elle voulait “un futur meilleur pour son fils de cinq ans”.

Iesha Evans a été interpellée après s’être placée immobile devant la police. Après 24h de garde à vue, elle a été relâchée dimanche, le même jour que Deray McKesson, membre du mouvement Black Lives Matter, libéré sous caution de 500 dollars.

Publié le mardi 12 juillet 2016 à 15:27, modifications mardi 12 juillet 2016 à 15:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !