Monde

Australie : Vers des peines de prison à vie pour les terroristes ?

Le pays envisage sérieusement de prolonger la détention des personnes condamnées pour terrorisme dans le cadre d’un durcissement des mesures de sécurité après les derniers attentats en Europe et aux Etats-Unis.

Le premier ministre australien, Malcolm Turnbull, a déclaré lundi 25 juillet que l’augmentation de la fréquence et de la violence dues aux actes terroristes dans le monde avaient inspiré de nouvelles mesures à son gouvernement, pour la création d’une nouvelle loi antiterroriste.

A aucun moment nous ne pouvons nous permettre d’être complaisants.

A-t-il déclaré.

Alors que l’Australie a déjà durci ses lois sur la sécurité en 2014, le gouvernement a souhaité faire adopter une loi pour pouvoir prolonger la détention des « terroristes » considérés à haut risque, à l’issue de leur peine.

Pour faire face à une menace en constante évolution le Premier ministre veut soumettre ce texte aux assemblées des Etats et des territoires. Il va s’inspirer des législations similaires à celles déjà en vigueur dans certains Etats. Elles concernent les délinquants sexuels et les personnes extrêmement violentes.

Cette loi autorisera des périodes supplémentaires d’emprisonnement des condamnés pour (terrorisme) qui ont purgé leur peine, mais qui présentent encore un risque considéré comme inacceptable pour la communauté.

A précisé dans un communiqué le chef du gouvernement.

Ainsi, après avoir purgé sa peine, la personne condamnée verra sa détention prolongée sans date limite d’incarcération.

De son côté, le ministre de la Justice, George Brandis, a expliqué que l’allongement de la détention serait assorti d’un suivi judiciaire accompagné d’évaluations régulières.

Le gouvernement souhaite également ramené de 16 à 14 ans l’âge minimum à partir duquel un ordre judiciaire peut restreindre les mouvements d’une personne. L’objectif étant de prévenir le risque terroriste, mais aussi d’introduire un nouveau délit, l’apologie du génocide.

Le Premier ministre australien a assuré que ces nouvelles dispositions étaient nécessaires mais proportionnées.

Elles maintiennent l’équilibre entre la nécessité de protéger la population et le respect de la vie privée et des droits de l’individu

A-t-il déclaré en ajoutant que la défaite du groupe terroriste Etat islamique était une nécessité absolue.

Allié de la coalition internationale contre l’Etat islamique, l’Australie est aussi en alerte pour d’éventuelles attaques d’individus radicalisés.

Des attentats se sont déjà produits sur le sol australien, avec notamment le siège d’un café en 2015, dans le centre de Sydney. Cette attaque s’était soldée par deux otages et un policier abattus.

Selon le ministère de l’immigration, environ 100 personnes ont quitté l’Australie pour rejoindre la Syrie et combattre parmi les membres du groupe Etat islamique.

Allié traditionnel des Etats-Unis, l’Australie est aussi en alerte pour faire face à d’éventuelles attaques d’individus radicalisés.

Publié le mardi 26 juillet 2016 à 14:56, modifications mardi 26 juillet 2016 à 14:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !