Monde

Australie : Un père attache sa fille de 3 ans au lit puis la bat à mort

Australie attache fille lit

En Australie, un père a écopé de 9 ans de prison. Il enfermait sa fille dans une chambre et l’attachait au lit pour la torturer.

Enfermée 17 heures par jour

Matthew Lee Williamson est actuellement jugé par la Cour suprême du Queensland, en Australie, pour le meurtre de sa fille de trois ans. L’enquête a révélé que Kyhesha subissait régulièrement des sévices corporels et sexuels de la part de son père.

Les faits se sont déroulés le 28 mars 2013 au domicile du père que ce dernier partageait avec un colocataire. La victime a succombé à ses blessures. Elle avait des ecchymoses au visage, des lacérations sur l’oreille, des coupures aux lèvres et une grave blessure à l’estomac. L’enfant était souvent enfermée dans sa chambre, parfois jusqu’à 17 heures par jour.

Il préfère fumer plutôt que de l’emmener à l’hôpital

Ce jour-là, il a attaché la fillette avec une corde à un lit et l’a laissée enfermée dans sa chambre pendant des heures, avant de la battre, car elle ne pouvait rester propre.

Le colocataire a déclaré qu’il avait tout fait pour réanimer la jeune fille qui avait les lèvres bleues. Il a également essayé de réveiller le père pour obtenir de l’aide. Cependant, lorsque ce dernier s’est réveillé, il ne pensait qu’à prendre un café et à fumer une cigarette.

9 ans de prison

L’homme a plaidé coupable pour homicide involontaire. S’il a nié avoir causé les blessures, son colocataire lui a affirmé qu’il avait régulièrement été témoin des abus physiques du père sur sa fille pendant qu’il vivait avec eux.

La juge de la Cour suprême, Roslyn Atkinson, l’a condamné à neuf ans de prison, déclarant le crime comme une grave et violente offense. Il a rajouté que l’homme devra purger au moins 80% de sa peine avant d’envisager une libération conditionnelle.

Publié le dimanche 9 avril 2017 à 13:00, modifications mardi 11 avril 2017 à 11:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !