Monde

Australie : Un ado se fait dévorer les pieds lors d’une baignade

En Australie, un adolescent a eu la désagréable surprise de sortir de la mer avec les pieds et les chevilles mystérieusement ensanglantés.

Des étranges créatures marines en Australie

Samedi 5 août 2017, vers 18h30, un adolescent de 16 ans s’est fait dévorer la peau des pieds par des étranges créatures marines. Les faits se sont déroulés sur la plage de Brighton dans la banlieue de Melbourne, en Australie.

En effet, après s’être baigné dans la mer Sam Kanizay est sorti de l’eau en saignant abondamment. Les jambes encore engourdies par l’eau froide, le jeune homme n’a pas immédiatement eu mal. Cependant, il a ressenti comme des centaines de petites piqûres, ou des morsures sur sa peau.

Les médecins ne parviennent pas à trouver d’explications

Le jeune homme a aussitôt été transporté à l’hôpital. Toutefois, les médecins ne sont pas parvenus à expliquer la cause de ses blessures. Ils ont appelé un certain nombre de personnes, des experts en toxicité, des experts marins, et d’autres médecins autour de Melbourne. Mais personne n’a su répondre.

Le père de l’adolescent s’est alors muni d’un morceau de viande rouge. Il l’a plongé sur cette même plage. Ainsi, il a réussi à capturer certains spécimens à l’origine des blessures de son fils. Il a ensuite publié une vidéo les montrant en train de dévorer de petites portions de viande.

Selon Jeff Weir, du Dolphin Research Institute, ces blessures viendraient d’amphipodes. Ce sont des petits crustacés marins qui s’accrochent en général à de la matière végétale ou animale en décomposition pour aider à les désagréger.

Quant à Alistair Poore, spécialiste des invertébrés marins à l’université du New South Wales, il a indiqué au Guardian ne jamais avoir vu un tel cas. Il évoque de possibles “puces marines“, sans pouvoir en dire davantage.

Publié le mardi 8 août 2017 à 10:33, modifications mardi 8 août 2017 à 12:23

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !