Monde

Australie : la découverte d’un koala vissé à un poteau bouleverse le pays

Partagé par plus de 4000 internautes, le post Facebook de l’association montrant un koala mort vissé à un poteau à ému le pays entier.

C’est le mercredi 10 janvier que Koala Rescue Queensland (KRQ), association de défense du marsupial, a été alertée. Un koala aurait grimpé sur un abri à pique-nique dans un parc près de Gympie, dans l’est de l’Australie. Or, c’est en arrivant sur les lieux que la KRQ fait la macabre découverte : l’animal était mort et avait été vissé à un poteau.

Une vague d’indignation dans le pays et sur les réseaux sociaux

Ce pauvre koala a été vissé à un poteau avec des vis industrielles. Il est décédé mais on ne sait pas s’il l’était au moment où il a été fixé à la structure.

a expliqué une défense du marsupial sur Facebook.

All is not as it seems in this photo. This poor koala has been screwed to the pole with building screws, he is deceased,…

Publié par Koala Rescue Queensland Inc sur mercredi 10 Janvier 2018

Murry Chambers, président de KRQ, s’est dit révolté.

On a eu quelques fois des koalas atteints par balles. Ils ont été délibérément renversés en voiture mais c’est la première fois qu’un cinglé visse un koala à un bâtiment.

a-t-il dit au groupe de médias ABC, ajoutant avoir “profondément mal au cœur”.

Sur Facebook, les internautes dénoncent également un “acte révoltant”. “C’est dégoûtant. Pauvre petite bête!”; “C’est horrible ! Les auteurs de cet acte doivent être punis !” peut-on lire dans les commentaires sous la publication de l’association.

Selon Le Parisien, les Koalas sont de plus en plus menacés en Australie. En plus d’être victime du réchauffement climatique, de la perte de leur habitat ou des attaques de chiens, les marsupiaux sont aussi victimes des Hommes. En effet, ils sont également touchés par des accidents de voiture, et dans ce cas, par des actes de maltraitance.

À l’arrivée des premiers colons britanniques en 1788, les koalas étaient plus de 10 millions. Même si leur nombre est difficile à évaluer aujourd’hui étant donné que ces animaux vivent haut perchés dans les arbres, les experts ont estimé qu’ils étaient 330.000 en 2012.

Publié le jeudi 11 janvier 2018 à 14:05, modifications jeudi 11 janvier 2018 à 11:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct