Monde

Attentats en Espagne : l’Etat islamique revendique l’attaque à Cambrils

Alors qu’il avait déjà revendiqué l’attentat de Barcelone, le groupe terroriste État islamique vient de s’attribuer l’attaque de Cambrils.

STORY - Episode 5/12

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Attentat Espagne

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Le groupe djihadiste Etat islamique a revendiqué, ce samedi 19 août, l’attaque meurtrière dans la station balnéaire de Cambrils en Espagne.

En effet, vers minuit, jeudi 17 août, une nouvelle attaque à la voiture bélier s’était produite causant la mort des cinq passagers du véhicule, abattus par la police catalane, ainsi que d’une promeneuse originaire de Saragosse.

Deux escadrons de djihadistes

Dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq, l’Etat islamique, qui avait revendiqué l’attentat de Barcelone, a précisé que « deux escadrons de djihadistes » avaient mené les deux attaques.

Celles-ci visaient « des rassemblements de croisés ».

Lors de ce second attentat, tous les suspects ont été abattus par la police. En effet, quatre des cinq « terroristes présumés » à bord du véhicule ont été tués sur le coup. Le dernier, grièvement blessé, est mort quelques minutes plus tard.

Certains d’entre eux portaient de fausses ceintures d’explosifs, une hache et des couteaux avec lesquels ils ont blessé une personne au visage avant d’être abattus.

La police estime que les auteurs de ces deux attaques en Catalogne formaient un « groupe ».

Les membres se préparaient à Ripoll, une ville au nord de Barcelone, et Alcanar au sud, à une « attaque de plus grande envergure ». Elle aurait échoué après l’explosion à Alcanar d’une cache remplie de bonbonnes de gaz. Une cellule d’une douzaine de personnes pourrait être impliquée.

Le ministère de l’Intérieur espagnol a déclaré qu’elle avait été « démantelée ».

Par ailleurs, il a annoncé que le risque terroriste était maintenu à 4 sur une échelle de 5.

Nous ne sommes pas passés au niveau 5,le niveau maximum. Car nous ne nous trouvons pas dans une situation d’attentat imminent. Nous allons intensifier la prévention des attentats. Et nous prévoyons le renforcement du dispositif de réactions à un attentat.

A ainsi indiqué Juan Ignacio Zoido, le ministre de l’Intérieur, en ajoutant que la présence policière allait être renforcée dans les lieux touristiques.

Publié le dimanche 20 août 2017 à 8:47, modifications samedi 19 août 2017 à 19:58

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !