Monde

Attentats de Bruxelles : la famille d’une victime fait don de ses organes pour sauver d’autres vies

Léopold Hecht, 20 ans et étudiant en droit à Saint-Louis, est l’une des premières victimes des attentats de Bruxelles. Aujourd’hui, ses parents expliquent qu’ils veulent faire don de ses organes pour sauver des vies.

Quelques heures après l’attaque terroriste dans le métro Maelbeek, en Belgique, Lépold Hecht, âgé de 20 ans, est grièvement blessé et transporté à l’hôpital. Dans la nuit de mardi à mercredi, le jeune homme, étudiant en deuxième année de Droit aux Universités Saint-Louis de Bruxelles, succombait à ses blessures.

Selon La Libre Belgique, le garçon avait fait part de sa volonté de donner ses organes en cas de décès. Ses parents ont décidé de respecter sa volonté pour sauver d’autres vies.

Suite à de nombreuses discussions en famille, nous savons que c’est la décision qu’il aurait souhaité qu’on prenne pour lui, même s’il ne l’a jamais exprimée telle quelle. Cela faisait pleinement partie de ses valeurs. Nous avons pris cette décision dans la nuit de mardi à mercredi. Nous espérons que son don d’organes sauvera une vie ou aidera une personne.

Selon ses camarades de classe, Léopold était un bon étudiant, toujours présent au premier rang de l’auditoire. Il commentait également des articles juridiques dans la revue de Saint-Louis. Il était très bon camarade et toujours disponible à aider les autres étudiants.

Mercredi dernier, un mémorial a été improvisé par les étudiants de la fac, afin de rendre hommage à la victime.

Publié le dimanche 27 mars 2016 à 11:07, modifications dimanche 27 mars 2016 à 9:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !