Monde

Attentat de New-York : Le suspect inculpé pour utilisation d’armes de destruction massive

Arrêté lundi, le suspect des explosions survenus à New York et dans le New Jersey a été inculpé.

Mardi 20 septembre, le suspect des explosions Ahmad Khan Rahami a été inculpé pour utilisation d’armes de destruction massive. Il est également incriminé pour chef d’attaques à la bombe dans un lieu public, destruction de biens privés et utilisation d’un engin de destruction dans le but de commettre un crime violent.

Le jeune homme âgé de 28 ans est soupçonné d’avoir posé quatre bombes artisanales dont deux ont explosé samedi et dimanche dernier. La première explosion a eu lieu dans Seaside Park dans le New Jersey samedi matin. La seconde s’est produite à New York, dans le quartier de Chelsea et a légèrement blessé 29 personnes. Lundi 19 septembre, le suspect blessé par balles lors de son arrestation, est hospitalisé “dans un état critique mais stable”. De ce fait, il est également inculpé de tentatives de meurtres sur des policiers.

Selon un document de l’arrestation, l’enquête a permis de déceler que le suspect a acheté ces trois derniers mois, des éléments rentrant dans la composition d’un engin explosif. En effet, il s’est procuré de l’acide citrique, des circuits imprimés et d’éléments d’un système de mise à feu à distance d’engins pyrotechniques. Deux téléphones utilisés lors de la mise à feu des bombes ont été livrés dans un magasin près de son appartement. Il est établi que le suspect avait souscrit un abonnement pour l’un de ses téléphones. Selon les enquêteurs, une adresse électronique utilisée pour le dossier d’abonnement de ce mobile correspond à un réseau social non précisé pour le moment. Deux contacts ont posté des messages faisant l’apologie du djihad.

Ahmad Khan Rahami n’est pas un inconnu du FBI. Mardi, ils ont confirmé avoir enquêté sur lui en 2014 après le signalement de son père mais n’avait trouvé “aucune indication de liens avec le terrorisme”. Et pourtant, le gouverneur de l’état de New York a confirmé que le suspect était retourné plusieurs fois en Afghanistan et au Pakistan, avec un séjour d’un an à Quetta où de nombreux talibans sont présents. Lundi, des proches cités dans le New York Times ont évoqué “un changement de comportement” au retour d’un de ses voyages. Les autorités américaines ont également retrouvé un carnet et une note manuscrite où il fait référence à son “frère” Ben Laden, tué en 2011.

Publié le mercredi 21 septembre 2016 à 12:41, modifications mercredi 21 septembre 2016 à 12:23

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !