Monde

Attentat de Manchester : deux sans-abris deviennent des héros après avoir tenté de sauver des vies

Steve et Chris Parker, deux personnes sans domicile fixe dormaient prés de la salle concert lors de l’attentat-suicide du 22 mai 2017.

Ils dormaient prés de la salle de concert où s’est malheureusement déroulé l’attentat qui a fait 22 morts et plusieurs blessés. Après le choc, la réaction, ils ont de suite pensé à aider les victimes. Ils sont aujourd’hui devenus des héros. Pour eux, rien d’héroïque juste de l’humanité.

C’est pas parce que je suis sans-abri que je n’ai pas de coeur

Ce sont dans ces moments que l’humanité se révèle. Les tragédies apportent de la solidarité entre nous, pourtant elle devrait être présente dans nos esprits à chaque moment de nos vies.
Chris Parker et Stephen Jones ont de suite porté secours aux victimes, ils expliquent qu’après avoir été abasourdi par le choc, leur instinct les a poussés a réagir.

C’est mardi sur la chaîne de télévision ITV que Stephen Jones, a expliqué ce moment tragique.

C’était des enfants, beaucoup d’enfants avec du sang partout et qui criaient et pleuraient

Nous avons dû retirer des clous de leurs bras et même du visage d’une petite fille

a ajouté cet ancien maçon, Sans Domicile Fixe depuis plus d’un an.

C’est pas parce que je suis sans-abri que je n’ai pas de coeur. Ils avaient besoin d’aide. C’est juste l’instinct d’aller aider.

Chris Parker, 33 ans a quant à lui raconté à l’agence britannique Press Association ce qu’il avait vécu ce soir-là

Ca m’a collé au sol. Ensuite, je me suis relevé et au lieu de m’enfuir, mon instinct m’a poussé à courir et essayer d’aider

Expliquant voir “des gens allongés par terre un peu partout”.

J’ai vu une petite fille….elle n’avait plus de jambes. Je l’ai enveloppée dans un T-shirt et je lui ai demandé ‘où est ta maman et ton papa’. Elle a répondu: ‘mon papa est au travail et ma maman est là-haut’

Il a également confié qu’une dame est morte dans ses bras. Il a tenté tant bien que mal de la réconforter mais malheureusement elle décédera de ses blessures.

elle est morte dans mes bras. Elle avait une soixantaine d’années et m’a dit qu’elle était venue avec sa famille

ça sentait la chair brûlée

Il décrit des scènes d’horreur notamment certaines personnes avec des trous dans le dos

Il y avait des écrous et des boulons partout au sol. Certaines personnes avaient des trous dans le dos. Mais ce sont les cris que je n’arrive pas à oublier et l’odeur…je n’aime pas le dire mais ça sentait la chair brûlée.

Traumatisés par la situation, Chris et Stephen n’ont quasiment pas dormi, ne pensant qu’à ce qu’ils venaient de vivre

Nous n’avons presque pas dormi de la nuit à cause de ce qu’on a vu. Les corps “sans vie” d’enfants allongés à même le sol et entourés par leurs mères “hystériques”.

L’attentat de Manchester a été revendiqué plus tard par l’Etat Islamique. La plus jeune des victimes n’avait que huit ans.

Depuis des collectes ont été lancées sur internet pour saluer l’altruisme et le courage de ces deux hommes.

Publié le mercredi 24 mai 2017 à 16:05, modifications mercredi 24 mai 2017 à 16:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !