Monde

Attentat de Londres: Une photo d’un Britannique fuyant avec une bière en main fait le buzz

Le cliché qui divise

Dimanche 4 juin après l’attentat de Londres, un internaute a posté une photo mémorable. Oui car on peut y voir un groupe fuyant London Bridge… Parmi eux, un homme avec une bière à la main. Le cliché a fait le tour du monde.

Cette photo a fait le tour du monde. Et elle est devenue célèbre car elle représente l’un des symboles de l’Angleterre. En effet, un internaute, Howard Manella, a posté un cliché de l’attentat de Londres du 3 juin. On peut y voir une foule apeurée courir. Et sur la photo à droite, nous apercevons un homme avec une bière à la main, prenant le soin de ne pas perdre une goute de son breuvage.

Evidemment, cette photo et sa légende a divisé. Certains ont trouvé que le post était déplacé alors que Londres pleure ses victimes. D’autres ont vu dans cette image, le symbole de l’Angleterre. Du flegme anglais plus particulièrement mais aussi de la résistance. La résistance des fêtards qui étaient en train de profiter de leurs amis, de leurs proches… Lorsque trois terroristes sont venus semer la terreur en plein Londres. Le bilan de leur sortie macabre est effrayant : sept morts, 48 blessés dont 21 graves.

Une photo qui fait le tour du monde

Les britanniques sont des gens très précautionneux. Et ce cliché cliché le prouve. La photo a été prise à London Bridge après la première attaque des trois terroristes.

Voici la photo tweeté le dimanche 4 juin.

Les gens qui fuient le pont de Londres mais le gars à droite ne veut pas perdre une goutte. Dieu bénisse les Britanniques!

Les gens détestent ce mec, mais après la peur qu’il a eu, il aura vraiment besoin de cette bière!

Les gens qui détestent ce gars ne sont manifestement pas britanniques. Nous trouvons cela a) drôle et b) admirable.

Ainsi, de nombreuses personnes ont pris la défense de cette homme et ont salué la prise de vue de cette photo.

Lundi 5 juin, Theresa May, Première ministre britannique, a indiqué que les trois terroristes avaient été identifiés. Ils sont morts sous le feu des policiers, huit minutes après leur premier meurtre. Des interrogatoires et des interpellations sont en cours.

Publié le lundi 5 juin 2017 à 17:05, modifications lundi 5 juin 2017 à 16:55

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !