Monde

Attentat de Londres : Un homme raconte, “je leur ai jeté des bouteilles, des verres de bière”

Un londonien a croisé les terroristes et a tenté de les ralentir

Concernant les attentats de Londres, Mark Lobel, journaliste à la BBC, a recueilli un témoignage fort d’un homme de quarante ans qui raconte comment il a essayé de ralentir les terroristes. Ce londonien de quarante ans raconte qu’il a jeté des poubelles sur les trois assaillants pour tenter de ralentir leur folie meurtrière. Touchant.

C’est un témoignage émouvant et glacial que le journaliste Mark Lobel de la BBC a recueilli. En effet, un londonien raconte sa soirée d’horreur du samedi 3 juin. Ce soir-là, dans la panique, il assiste à un meurtre extrêmement violent perpétré par l’un des trois assaillants du London Bridge et du Bourough Market.

Paniqué cet homme voit une jeune femme se faire poignarder à mort. Effrayé il ne sait pas comment réagir et appelle les secours. Quelques secondes plus tard, les trois terroristes passent à sa hauteur et il leur jette des ordures. Malheureusement son geste héroïque n’a pas suffi à stopper leur hystérie sanglante.

“J’ai vu un type allongé sur le sol qui disait: ‘J’ai été poignardé'”

Tout d’abord, dans cette vidéo, il raconte l’horrible meurtre auquel il a assisté :

J’ai vu un type allongé sur le sol qui disait: ‘J’ai été poignardé, j’ai été poignardé’. Quand je l’ai regardé, il y avait du sang tout autour de lui. J’ai vu trois musulmans arriver avec des couteaux, ils couraient et ont commencé à poignarder une fille, je ne pouvais rien faire.

Et d’ajouter

Ils l’ont attaquée et ont ensuite poignardé un autre homme. Ils ont commencé à courir dans la rue et je criais: ‘Courez tout le monde, il y a des terroristes, courez, courez, courez, ils poignardent tout le monde’.

Je les ai suivis à Borough Market et ils se sont précipités à l’intérieur de ‘Tavern’ et ont poignardé le videur. Ils entraient dans tous les bars et poignardaient tout le monde.

“Ils ont poignardé la jeune fille peut-être dix ou quinze fois”

A ce moment le quadragénaire réagit :

Je criais ‘courez, courez, courez’, je leur ai jeté des bouteilles, des verres de bière. J’ai essayé d’aider autant de gens que possible mais j’étais sans défense. Si j’étais tombé par terre, ils m’auraient probablement tué”. Ils couraient vers les gens en criant ‘c’est pour Allah’. Ils ont poignardé la jeune fille peut-être dix ou quinze fois.

Après cela, il tente de prévenir la police pour qu’elle se mette rapidement sur les traces de ces trois meurtriers.

J’ai vu la police aller dans la mauvaise direction et je leur ai crié: ‘venez avec moi, je sais où ils sont’ et ils ont accouru avec moi pour les trouver. J’ai passé le coin et entendu trois tirs et j’ai vu les hommes allongés sur le sol.

L’homme est traumatisé par l’attentat de Londres

Aujourd’hui en sécurité, cet homme poursuit son bouleversant récit.

Je pense qu’ils portaient des ceintures d’explosifs factices parce que s’ils avaient eu des bombes, ils les auraient actionnées. Je dirais qu’ils avaient une trentaine d’années.

Quand la police regardera les vidéos des caméras de surveillance, ils me verront jeter des bouteilles et des verres vers eux (les assaillants). Je sais que c’est idiot mais j’essayais juste de sauver des vies.

Je marche depuis deux heures. J’ai pleuré pendant une heure. Je ne savais pas ce que je faisais, j’étais sur une autre planète.

Il est traumatisé, et cela se comprend, par l’attentat de Londres auquel il a assisté.

Publié le lundi 5 juin 2017 à 10:10, modifications lundi 5 juin 2017 à 9:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !