Monde

Attaque sur le campus de Colombus : 11 blessés et l’assaillant a été tué

Une attaque au couteau fait onze blessés sur le campus universitaire de Colombus dans l’Ohio, le suspect a été abattu par la police.

Le pire a sans doute été évité ce lundi 28 novembre, lorsqu’un homme a blessé onze passants avec une voiture et un couteau de boucher sur le campus de l’université Colombus dans l’Ohio au nord des Etats-Unis, qui compte environ 60 000 étudiants répartis sur 770 hectares.

Selon les autorités américaines, sur les onze victimes, une a été grièvement blessée lors de cette attaque perpétrée par un étudiant du nom d’Abdul Razak Ali Artan, qui a été abattu par les forces de l’ordre.

Vers 09h52 (heure locale), un suspect mâle a pris un virage avec une voiture sur la 19e rue West (…) et a heurté des passants. Il est sorti du véhicule et a utilisé un couteau de boucher en commençant à poignarder des passants.

A rapporté le chef de la police de l’université, Craig Stone, lors d’une conférence de presse, sans donner davantage d’informations que l’identité de l’assaillant, qui semble avoir agi seul.

Plusieurs médias américains ont rapporté que le jeune homme aurait proféré des menaces sur Facebook à l’encontre de l’établissement universitaire, quelques minutes seulement avant son passage à l’acte.

Je n’en peux plus. Amérique! Cesse ton ingérence dans les pays étrangers, surtout dans la Oumma (communauté) musulmane. Nous ne sommes pas faibles. Nous ne sommes pas faibles, souviens-toi de ça.

A ainsi relaté la chaîne ABC en retranscrivant un message une page Facebook qui a été désactivée après l’attaque.

Nous ne vous laisserons pas en paix tant que vous ne laisserez pas les musulmans en paix.

En août dernier, un étudiant identifié comme étant Abdul Razak Artan avait fait l’objet d’un article dans le journal étudiant The Lantern. Le jeune homme y revendiquait sa foi musulmane et déplorait l’absence d’une salle de prière pour les étudiants musulmans du campus. Présenté comme un étudiant en troisième année de logistique, il se disait inquiet de la manière dont ses camarades pouvaient le percevoir, et regrettait que les médias donnent, selon ses propos, une mauvaise image des musulmans.

À l’heure actuelle, aucune piste n’a été écartée par les forces de l’ordre. Interrogée pour savoir s’il s’agissait d’un acte « terroriste, la responsable de la police municipale a assuré qu’elle « étudiait cette possibilité ».

Cette attaque a rappelé celle d’un Américain radicalisé, d’origine somalienne, qui avait blessé au couteau dix personnes dans un centre commercial du Minnesota mi-septembre avant d’être abattu par la police. L’attaque avait été revendiquée par le groupe jihadiste État islamique.

Publié le mardi 29 novembre 2016 à 11:03, modifications mardi 29 novembre 2016 à 10:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !