Monde

Un athée accusé d’avoir une “maladie mentale” en Egypte

Le jeune homme qui a avoué être athée sur un plateau télévision en Egypte a été expulsé avant qu’on lui dise d’aller à l’hôpital.

La scène est surréaliste. Un jeune égyptien intervient en direct à la télévision et y affirme son athéisme. Insupportable pour le présentateur de l’émission qui l’expulse et l’invite à aller à une consultation psychiatrique.

“Vos idées sont inappropriées”

D’un côté, un jeune homme qui défend de manière posée ses idées. De l’autre, un présentateur excité qui semble presque dans un état second. Voici comment on pourrait résumer la vidéo diffusée par l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI) sur Twitter vendredi. Les images qui datent du 11 février dernier ont été initialement diffusées par Alhadath Alyoum TV.

Le jeune égyptien se nomme Mohammad Hashem. Il explique :

je suis athée, cela veut dire que je ne crois pas en l’existence de Dieu. Je ne crois pas en Lui.

Face à lui, le présentateur Mahmoud Abd Al-Halim. Et autant vous le dire tout de suite, ces mots lui sont insupportables.

“Qui vous a créé ? Comment existez-vous dans ce monde ?”

Face aux explications sur le Big Bang, il lui répond :

Parlez arabe ! Vous êtes en Egypte,et vous vous adressez à des personnes normales, donc n’utilisez pas des grands mots sans raison.

Il en vient même à s’excuser auprès des téléspectateurs !

Je m’excuse auprès des téléspectateurs pour avoir un Egyptien de ce genre-là dans notre émission. Je suis désolé, Mohammad mais vous ne pouvez pas rester avec nous dans l’émission. Parce que vos idées sont inappropriées, je suis triste de le dire. Nous ne pouvons promouvoir des idées si destructrices.

Révélateur de la situation en Egypte ?

Un troisième homme est présent sur le plateau. LE cheikh Mahmoud Ashour, membre de l’université cairote d’Al-Azhar. Et celui-ci semble se considérer comme un psychologue de très haut niveau.

Ecoutez, cher Mohammad, vous avez besoin d’un traitement psychiatrique. Beaucoup de jeunes personnes aujourd’hui souffrent de maladies mentales, en raisons de circonstances matérielles ou mentales…

Le présentateur invite alors le jeune homme à sortir pour se rendre à l’hôpital le plus vite possible.

Bien sûr, cette vidéo pourrait être prise comme un simple excès. Mais, elle s’inscrit aussi dans un contexte plus général qui est particulièrement inquiétant. Ainsi, une chanteuse vient d’être condamnée pour avoir critiqué… le Nil. Dans le même temps, le président Abdel Fattah al-Sissi devrait être réélu dans un fauteuil, faute de véritable opposition. Il a en effet éliminé toute alternative crédible durant les quatre dernières années.

Publié le lundi 5 mars 2018 à 9:13, modifications lundi 5 mars 2018 à 9:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !