Monde

Arabie saoudite : des chameaux botoxés sont disqualifiés d’un concours de beauté

Arabie saoudite

Douze chameaux ont été exclus d’un concours de beauté en Arabie saoudite. Le propriétaire leur avait injecté du botox afin de les embellir.

Du botox dans les lèvres, le nez et la mâchoire

Une douzaine de chameaux ont été exclus d’une compétition organisée en Arabie saoudite pour avoir reçu des injections de botox. L’acte a été constaté quelques jours avant le King Abdulaziz Camel Festival.

Le toubib a été surpris en flagrant délit, alors que les injections sont totalement interdites par le règlement de cette compétition. Le botox a été introduit dans les lèvres, le nez et même la mâchoire des bêtes.

Certains médias saoudiens ont rapporté que certains chameaux avaient également reçu des soins de chirurgie plastique. Des oreilles délicates et un nez le plus gros possible sont les critères majeurs de beauté pour un chameau, après l’allure et l’emplacement de la bosse.

Nick Stewart, de l’association World Animal Protection, un groupe de défense des animaux, a exprimé son indignation au New York Times :

Il n’y a aucune raison d’utiliser du Botox sur les chameaux. C’est un acte inutile, cruel et humiliant. Les chameaux sont un trésor national en Arabie Saoudite mais on ne doit pas abuser des animaux en vue de divertir.

50 millions d’euros à gagner

Le festival roi Abdelaziz du chameau se tient du 1er janvier au 1er février non loin d’Al Hefnah située dans le désert à plus de 100 km au nord de Riyad, la capitale du pays. Les chameaux qui y participent peuvent valoir plus d’un million de dollars.

Le King Abdulaziz Camel Festival rassemble jusqu’à 30.000 dromadaires. La popularité du concours s’explique notamment par l’importance des prix remis aux gagnants. En effet, près de 50 millions d’euros sont offerts aux différents vainqueurs.

Publié le vendredi 26 janvier 2018 à 10:17, modifications vendredi 26 janvier 2018 à 9:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct