Monde

Anna Ruston : L’effroyable récit de cette ancienne esclave sexuelle

En 1987, Anna Ruston a été enlevée, séquestrée, violée et mise enceinte quatre fois durant 13 ans. Désormais âgée de 44 ans, elle raconte son histoire dans un livre : Secret Slave.

À l’époque, Anna Ruston se trouvait dans une situation fragile

Anna Ruston a été enlevée, en 1987, à l’âge de 15 ans. Elle a été séquestrée durant 13 ans par un chauffeur de taxi, nommé Malik, en Grande-Bretagne.

À l’époque, Anna Ruston se trouvait dans une situation fragile. Ses parents l’avaient abandonné et sa grand-mère était décédée, rapporte le site 7sur7. Très faible psychologiquement, elle avait tout de suite fait confiance à cet homme.

Après avoir gagné son affection, Malik l’a invitée à partager un repas avec ses frères, leurs femmes et sa mère. Elle l’a suivi sans s’inquiéter. Malheureusement, elle n’imaginait pas la suite.

Violée et prostituée pendant 13 ans

En effet, sachant que personne ne la rechercherait, le chauffeur de taxi l’a séquestrée dans une pièce. L’homme est devenu violent et a commencé à la violer. Un rituel qui s’est répété presque chaque jour pendant treize ans.

Un des frères de son bourreau s’est mis également à abuser d’elle. Voyant là un bon moyen de gagner de l’argent, Malik a commencé à prostituer la jeune fille.

Il prenait ses bébés pour les revendre

Anna Ruston est tombée enceinte à quatre reprises. Cependant, le plaisir d’accoucher d’un enfant s’est très vite envolé, car son ravisseur prenait ses bébés pour les revendre.

Ses tentatives d’évasion n’ont jamais réussi. La famille entière a fermé les yeux, même si les épouses de son ravisseur étaient parfois affectueuses avec elle.

Désormais, Anna partage sa vie avec Jamie, son amour d’enfance. Ils ont eu quatre enfants. Mais les séquelles physiques et mentales sont encore nombreuses. La jeune femme n’a jamais eu le courage de déposer une plainte et de témoigner contre son agresseur. Il est toujours libre.

Anna indique dans son livre que les autorités ne sont jamais intervenues. Elle pense qu’ils ont peur d’être accusées de discrimination, en raison des origines culturelles différentes de la famille.

Publié le lundi 2 janvier 2017 à 9:03, modifications lundi 2 janvier 2017 à 9:04

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !