Monde

Anastasia Vachoukevitch, une call-girl bélarusse, dit avoir des révélations à faire sur Donald Trump et la Russie

Anastasia Vachoukevitch, une call-girl emprisonnée en Thaïlande accuse la Russie et les Etats-Unis de vouloir la faire taire.

Anastasia Vachoukevitch est emprisonnée en Thaïlande. Escort-girl connue en Russie, elle clame avoir des informations sur la participation de la Russie dans l’élection présidentielle américaine.

Jugé pour prostitution et organisation criminelle

Un moment, ils appellent à l’aide Washington, le suivant la Russie. Anastasia Vachoukevitch et ses six collègues emprisonnés en Thaïlande depuis mi-février ne savent plus vraiment à quel saint se vouer. La jeune femme est la dernière à s’être exprimée à la fin d’une audience mardi selon l’AFP.

Nous avions tort, ce n’est pas l’Etat russe qui essaie de nous faire emprisonner, ce sont les Américains. Pourquoi essaient-ils de nous empêcher de révéler les informations que nous détenons ?

Mais, quelques heures plus tôt, Alexandre Kirillov, un autre membre du groupe appelait Washington à l’aide. Le groupe a été arrêté pour avoir organisé des cours de “formation sexuelle”. Mais, ils sont désormais poursuivis pour “prostitution” et “organisation criminelle”.

De fait, c’est surtout le profil d’Anastasia Vachoukevitch qui attire l’attention. Escort-girl de luxe, elle avait notamment ses habitudes avec des responsables politique russes. Elle s’était ainsi filmée sur le yacht du milliardaire Oleg Deripaska avec le Premier ministre russe Sergueï Prikhodko. La jeune femme a répété à plusieurs reprises avoir en sa possession des informations sur les élections américaines.

Publié le mercredi 18 avril 2018 à 10:34, modifications mercredi 18 avril 2018 à 10:28

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !