Monde

Une américaine nommée numéro 2 de l’OTAN

Rose Gottemoeller a été nommée secrétaire générale adjointe de l’OTAN. C’est la première fois que ce poste est proposé à une femme.

L’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN ou NATO en anglais) née en 1949 est une alliance politique et militaire qui rassemble de nombreux pays occidentaux. Le but est d’abord d’assurer une défense commune contre toutes menaces extérieures, mais également de s’assurer de la stabilité des continents européens et nord-américains.

L’OTAN a donc nommé, lundi 27 juin, une femme au poste de secrétaire générale adjointe. Il s’agit de l’américaine Rose Gottemoeller, qui était l’une des adjointes du chef de la diplomatie américaine, John Kerry, mais qui est également une spécialiste de la Russie.

La secrétaire général adjointe est responsable de la coordination des travaux de l’Alliance : elle siège au Conseil de l’Atlantique nord, dirige le personnel et représente l’Alliance à l’extérieur.

Cette nomination, très attendue, fait preuve de la volonté d’une féminisation au sein des instances dirigeantes de l’OTAN.

Mme Gottemoeller apportera à l’Otan sa grande expérience dans la politique de sécurité internationale, dans des domaines comme le contrôle des armes et les relations avec la Russie.

S’est félicité Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Alliance.

Rose Gottemoeller occupe actuellement le poste de sous-secrétaire américaine chargée du contrôle des armements et de la sécurité internationale.

Quand cette experte des affaires russes avait été proposée pour occuper ce poste, des élus républicains l’avaient accusée d’être trop souple avec la Russie, qui est en crise avec l’OTAN depuis le début du conflit ukrainien à l’automne 2014.

Publié le mardi 28 juin 2016 à 9:37, modifications mardi 28 juin 2016 à 8:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !