Monde

Allemagne : Explosions mortelles sur deux sites du chimiste BASF

Deux explosions se sont produites sur deux sites industriels du groupe BASF dont une très importante à Ludwigshafen, une ville située à 80 kilomètres au sud de Francfort. Le chimiste allemand a demandé aux populations voisines d’« éviter de rester à l’extérieur ».

Lundi 17 octobre une violente explosion a ébranlé le siège du numéro un mondial de la chimie BASF à Ludwigshafen, une ville à l’Ouest de l’Allemagne, située à 80 kilomètres au sud de Francfort et à environ 135 km au nord-est de Strasbourg (dans le Bas-Rhin).

Le grand complexe chimique situé sur ce port fluvial sur le Rhin est considéré comme le plus grand au monde. Il s’étend sur 10 km2 et emploie 39 000 personnes.

Le premier bilan fait état de deux morts, plusieurs blessés dont six graves et deux personnes étaient toujours portées disparues dans la soirée.

Vers 11 h 30, il y a eu une explosion d’origine. L’explosion suivie d’incendies est survenue lors de travaux sur un système de pipelines.

A indiqué le groupe allemand dans un communiqué, faisant état, tout comme la ville de Ludwigshafen, de « plusieurs personnes blessées et d’autres encore portées disparues ».

BASF n’a pas précisé quels types de produits chimiques circulaient dans les canalisations touchées par l’explosion.

Les premiers éléments indiquent qu’un incendie s’est déclaré dans un système d’approvisionnement de réservoirs de produits inflammables. Des flammes s’élevaient aux abords de grandes cuves sur cet espace industriel dominé par un enchevêtrement de tuyaux et de hautes cheminées.

De l’usine se dégagaient une épaisse fumée et des flammes, alors qu’un navire des pompiers avait été dépêché près des berges du port fluvial pour contenir l’incendie.

Alors que les opérations de « vapocraquage », un procédé utilisé dans l’industrie chimique, ont toutes été immédiatement arrêtées, BASF a rapidement demander aux populations locales d’éviter de « rester à l’extérieur et de garder portes et fenêtres fermées ».

Bien que le groupe allemand ait précisé qu’il n’y avait « pas de danger » pour la population, la ville de Ludwigshafen a indiqué sur son compte Twitter, que certains habitants se plaignaient déjà d’irritations des voies respiratoires.

Aucune évacuation n’a été ordonnée, mais des numéros de téléphone d’urgence ainsi qu’un lieu d’information ont été mis en place par l’entreprise allemande. Selon le journal Süddeutsche Zeitung, les jardins d’enfants et les écoles avaient reçu pour instruction de garder leurs élèves à l’intérieur.

Trois heures avant cet accident, une autre explosion avait fait quatre blessés dans l’usine BASF de Lampertheim, à la frontière Franco-Allemande non loin de Ludwigshafen. Là aussi, l’origine de la déflagration reste à déterminer.

Publié le mardi 18 octobre 2016 à 10:23, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !