Allemagne : Arthur Wagner, le dirigeant d’un parti islamophobe se convertit à l’Islam

C'est le genre de conversions qui surprend toujours. Arthur Wagner, un dirigeant du parti allemand islamophobe AfD a décidé se convertir à l'Islam.

Officiellement, il s’agit d’une “histoire privée”. C’est en tout cas ce que clame Arthur Wagner, vice-président du Land de Brandebourg et dirigeant du parti AfD a décidé de se convertir à l’Islam. Pour la majorité des hommes et femmes politiques, cette conversion passerait inaperçue ou presque. Pour Arthur Wagner, elle fait la Une des médias nationaux et internationaux.

A contre-sens des positions de son parti

Alors, pourquoi une telle stupeur ? Sans doute à cause de l’image à laquelle est associée le parti. Sur le site de l’antenne du land de Brandebourg, on peut ainsi lire que

l’islam n’a rien à faire en Allemagne

De façon générale, le parti est clairement positionné contre les migrants et les musulmans. Arthur Wagner lui-même avait déclaré l’été dernier que “l’Allemagne était en train de devenir un autre pays” sous la pression des migrants. Au niveau national, le parti milite contre l’implantation de mosquées.

Bien sûr, du côté de l’AfD, on cherche avant tout à relativiser. On explique même que d’autres musulmans font partie du regroupement politique. C’est ce que tente ainsi de faire Daniel Friese, un porte-parole de l’AfD, interrogé par le journal allemand Berliner Zeitung.

La religion est une affaire privée. Nous croyons en la liberté religieuse telle qu’elle figure dans la Constitution. Monsieur Wagner aurait pu choisir n’importe quelle autre religion (…) notre parti respecte les droits des musulmans, des chrétiens et des homosexuels

Difficile de croire toutefois que cette décision ne fasse que des heureux au sein de l’AfD. Arthur Wagner a officiellement quitté le comité exécutif du parti pour des “raisons personnelles”. Il avait rejoint le parti en 2012, venu de la CDU, le parti d’Angela Markel. A son arrivée, il s’était uni aux “Chrétiens de l’AfD”. Et l’an dernier, il avait été réélu responsable des églises et des communautés religieuses pour le parti.

Certains médias allemands dressent notamment un parallèle avec Arnoud Van Doorn. Membre du parti d’extrême droite de Geert Wilders aux Pays-Bas, il avait suivi le même chemin en se convertissant à l’islam en 2013. Il avait ensuite réalisé le hajj, un pèlerinage à la Mecque que doivent réaliser les fidèles.

Modifié : 25 janvier 2018 11 h 23 min

Ce site utilise des cookies.